Le « suicide » est hélas une idée qui fait de plus en plus son chemin dans notre société. Cette affirmation qui se veut être aussi une alerte, nous vient de la ligne d’écoute SOS amitié, la structure de lutte contre la solitude et de prévention du suicide. Celle-ci précise que sa plateforme internet est surtout fréquentée par les jeunes.
L’association, a fait parvenir un communiqué dans lequel elle indique avoir enregistré sur les neuf premiers mois de l’année 2016, une augmentation de 13 % d’appels supplémentaires évoquant le suicide (+11 % au téléphone, + 49 % sur le tchat), avec un temps d’écoute, supérieur de 11 % par rapport aux neuf premiers mois de 2015.
Concernant la fréquentation, SOS amitié indique que les appels téléphoniques ont été principalement émis par des hommes, et les femmes ont surtout utilisé le tchat (outil de discussion sur internet). Comme on peut s’y attendre, la plateforme de discussion sur internet est fréquentée par une majorité de jeunes âgés de moins de 25 ans (52 %).
C’est sur le tchat, que l’on retrouve le plus de discussions tournant autour des idées suicidaires, 20 %, contre 4 % des appels téléphoniques. En 2015, le suicide était évoqué dans 2,4 % des appels analysés, c’est donc un chiffre qui se retrouve encore « en augmentation continue depuis trois ans », souligne l’association.
Loin d’être anodin et peut-être mis en avant, le suicide concerne pourtant en France, près de 10 500 personnes qui meurent chaque année par suicide. C’est donc la première cause de mortalité chez les 25-34 ans et deuxième chez les 15-24 ans. Au niveau mondial, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 800 000 personnes se suicident chaque année dans le monde, soit une toutes les 40 secondes.
De son côté, SOS amitié qui compte 1 600 bénévoles et qui répond chaque année à près de 700 000 appels, continue son combat qui ne limite pas à la lutte contre le suicide. En effet, neuf fois sur dix les appels qui proviennent de personnes âgées de 25 à 65 ans, concernent d’abord les souffrances psychiques (42 %) et la solitude (38 %).
L’association prendra part jeudi 2 février à la 21e Journée nationale de prévention contre le suicide.

Crédit photo : symer

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *