Comme tout le monde, je me tiens au courant de ce qui m’entoure grâce aux réseaux sociaux. Certaines nouvelles piques ma curiosité et me font faire des « recherches ». A ce jeu la, je viens tout de même de taper comme vecteur de recherche les mots ‘paillette’ et ‘vagin’ ensemble. Cela fait tout de même réfléchir.

De quoi s’agit-il ? La société américaine Passion Dust  a créé des capsules a insérées dans le vagin une heure avant un rapport sexuel, pour en font ressortir des sécrétions pleines de paillette.

La société  surfe ainsi sur une tendance actuelle qui met des paillettes sur tout notre corps. On a assisté aux paillettes sur le visage, dans les chevelures et sur les barbes, paillettes. Puis nous sommes passées aux pilules à avaler pour déféquer des paillettes en 2015. Naturellement le vagin ne pouvait pas y échapper donc voila les paillettes installées dans notre intimité la plus profonde.

La société a réussi un véritable carton et moins d’une semaine après leur sortie, victimes de leur succès, elles sont déjà en rupture de stock.  7000 personnes se serait inscrit sur une  liste d’attente pour se procurer des kits a environ 6 euros.

Tout ce processus fait bien sur l’objet d’études. Certains spécialistes ont deja trouver les mots pour designer cette mouvance assez régressive. On parle de « kidults » (contraction de « kids » (enfants) et « adults »,) qui règne sur les critères de beauté issus et tournés vers les réseaux sociaux  de manière enfantine. Tout doit être féérique pour attirer le ‘likes’, le buzz et au bout du compte les abonnés. La mode ‘licorne’ entre parfaitement dans ce cadre.

En attendant, les gynécologues ne cessent de m’être en garde car il va s’en dire que le vagin est un lieu ou il vaut mieux éviter d’amener des microbes. Du coté de l’entreprise Passion Dust, on met juste met en garde les amateurs de sexe oral que « les petites particules de paillettes peuvent déclencher une crise aux personnes qui souffrent d’asthme si elles sont ingérées« .

En fait, le danger le plus grave dans cette sexualité n’est peut-être pas physique ? ou pire encore cette vision de la sexualité qui nous echappe ne serait-elle pas le signe que nous avons tout simplement vieilli ?

Crédit photo : EL JOKER

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *