Transformation digitale : quand la culture s’inspire de Pokémon Go

Les outils numériques ne cessent de révolutionner le monde de la culture et transforment l’expérience des visiteurs et des spectateurs. Les expositions, les musées et les concerts sont de plus en plus riches et interactifs.

Les visites au musée ne seront plus jamais ce qu’elles étaient. Les dispositifs numériques sont en train de transformer de fond en comble l’expérience des visiteurs et la relation que le musée entretient avec son public. Collections numérisées, bornes multimédias, ordinateurs personnels, sites Internet, assistants numériques personnels, logiciels, jeux, espaces virtuels… À mesure que les dispositifs se diversifient, les musées rejoignent une offre culturelle foisonnante.

Et cela plaît au public, puisque les nouvelles technologies dynamisent la fréquentation des musées, expositions et monuments. D’après les chiffres de la Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture, 44 % des Français ont fréquenté un musée ou une exposition en 2016, soit 9 % de plus qu’il y a 4 ans.

L’enquête barométrique biannuelle sur les pratiques culturelles dans l’Hexagone, réalisée par le CREDOC, confirme pour sa part l’intérêt grandissant des Français pour les visites patrimoniales. En juin 2016, deux tiers d’entre eux (67 %) avaient visité un musée, une exposition ou un monument au cours des 12 mois précédents, soit une augmentation de 3 points par rapport à juin 2014.

Or, l’enquête du CREDOC « montre l’attrait croissant pour le renouveau de l’offre patrimoniale comme les expositions “hors les murs” et la place qu’occupe désormais le numérique ». Sans surprise, les étudiants et les habitants de l’agglomération parisienne demeurent les plus experts du numérique patrimonial et muséal, mais « les jeunes seniors figurent également parmi les plus actifs sur la toile, notamment pour y explorer les contenus culturels ». Signe qu’un véritable changement de paradigme est à l’œuvre.

Des outils de plus en plus nombreux et impressionnants

Et pour cause. Les visites d’expositions sont aujourd’hui interactives, vivantes et dynamiques. Les nouveaux outils d’aide à la visite permettent au public d’interagir avec les œuvres, de les découvrir d’une nouvelle façon et de créer un lien de proximité avec elles.

Le plan interactif, proposé par de nombreuses institutions, permet de consulter le contenu de chaque salle et personnaliser son parcours en fonction de ses envies, ses priorités ou du temps dont le visiteur dispose.

Les applications pour smartphones mettent à disposition des documents sonores ou visuels, des archives, des interviews, des articles et toutes sortes de contenus afin d’enrichir sa visite.

D’autres dispositifs plus spectaculaires encore, tels que la réalité augmentée où l’utilisation d’applications innovantes contribue à faire de ces visites des moments conviviaux et ludiques.

Fort de ses expériences en tant que chercheur en archéologie et sciences de l’Antiquité, Romain Prévalet a lancé en 2016 CulturMoov, un créateur de contenus scénographiés guidant l’expérience de visite et le discours pédagogique.

Parmi ces principales innovations, CulturMoov propose la mini-exposition virtuelle, qui permet de découvrir en deux minutes une œuvre ou un lieu à travers un point de vue nouveau ou décalé. Elle privilégie la méthode du storytelling pour raconter des histoires appropriables et proposer des visites interactives.

Culturo Game, le Pokemon Go de la culture ?

En avril dernier, c’est la créativité de la start-up Clicmuse qui était à l’honneur. Son service Culturo Game a en effet été couronné du prix de l’initiative numérique. Créé par le groupe de protection sociale Audiens, ce prix a pour vocation de distinguer les projets innovants du monde de la culture, de la communication et des médias. La création par Audiens des colloques « Culture Labs » est aussi symptomatique de cette montée en puissance des nouvelles technologies dans le secteur culturel. Ces ateliers, où tout un pan de l’industrie du numérique rencontre et échange avec les professionnels du monde du spectacle, des concerts, des expositions, rencontrent un franc succès. Un vent de fraicheur qui bouscule les manières de se divertir et qui permet de toucher un nouveau public.

Ce qui est très exactement le cas de Culturo Game. Accessible depuis les mobiles ou tablettes, les réseaux sociaux et même les écrans interactifs urbains, cette plateforme permet aux internautes de recevoir chaque semaine un nouveau jeu culturel offrant la possibilité d’engager des défis, accumuler des points et gagner des expériences « VIP ». Une expérience originale et ludique fondée sur des jeux et activités permettant de découvrir des contenus culturels et patrimoniaux.

L’objectif, on l’aura compris, est d’inciter la communauté de joueurs à se rendre dans les lieux culturels situés à proximité, et ce par tous les moyens disponibles. Culturo Game fera ainsi appel à la réalité augmentée à la manière de Pokemon Go et devrait également être disponible sur les écrans tactiles des abribus. Quand une simple balade peut permettre d’apprendre en s’amusant, mais aussi une façon révolutionnaire de toucher un public plus jeune ou moins familier avec le monde de la culture. Depuis les premiers muséums au XIXème siècle, les expositions se concentrent dans des espaces physiques définis, où la connaissance des arts est souvent un préalable à la visite. Un univers encore souvent excluant socialement, où certains codes sociaux (vestimentaires, comportementaux) peuvent empêcher une partie de la population de sentir sa présence comme légitime. Le numérique pourrait bien faire exploser en morceaux toutes ses barrières sociales, en offrant un accès personnalisé, novateur et diversifié au monde de la culture.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*