Vaccins, pas vaccins, sur le net la polémique bat son plein, et de nombreux sites se font un réel plaisir à engranger des « vu » et ils se positionnent pour faire signer de pétitions. Si l’inquiétude de parents est légitime, elle fait parfois place à une réelle instrumentalisation de la peur.

On doit tout d’abord saluer la grande « gaucherie » du gouvernement. Celui-ci veut utiliser la force pour faire passer une décision, qui est tout de même emprunte de bons sens. L’État a perdu l’occasion d’instituer un réel débat contradictoire. Ce débat, aurait pu donner une image plus flatteuse en matière de santé après les affaires comme celle du sang contaminé, et éloigner des clichés fantasmagoriques d’un État uniquement aux ordres des lobbys pharmaceutiques.

C’est dans cette faille, que se sont engouffrés de nombreux « opposants » aux vaccinations. Cependant, derrière ces pétitions et ces sites qui défendent la liberté de vacciner ou pas, on trouve un peu de tout, et pas forcément le meilleur.

On retrouve tout d’abord, les traditionnels « complotistes », car pour eux, dans les cas des vaccins, tout est question de lobbys. Les laboratoires pharmaceutiques, qui certainement œuvre en effet concrètement pour avancer leurs billes, ne sont qu’un des nombreux bras tentaculaires de groupes de pressions bien plus énormes qui dirigent la planète et veulent anéantir les États et nous réduire à l’esclavage.

Ensuite, il y a ce que l’on pourrait appeler les « New Ages » en provenance essentiellement des États-Unis, qui au fur et à mesure de leurs voyages, découvrent d’autres médecines différentes qui sont aussitôt classifiées d’alternatives. Sans se soucier de l’ensemble de la société et de la pensée qui entoure ces pratiques et les rendent efficaces, ils n’y voient souvent que des techniques qu’on accumule. Pour eux, il s’agit surtout de ne pas entraver la nature, et cela vaut pour les vaccins comme pour l’avortement ou la lutte contre le cancer. Très actifs sur le net, ils ont la caution de nombreux médecins en marge de leurs corporations.

Pour terminer, on pourrait rassembler les « fondamentalistes religieux » souvent protestants et catholiques. S’engager avec eux et sur leurs sites contre la vaccination, c’est aussi s’engager contre l’avortement, contre l’homosexualité, et parfois même contre la république et revenir à un ordre moral qui fleure bon l’Ancien Régime ou celui du maréchal.

Vous l’avez compris, il ne s’agit pas simplement d’afficher ces convictions, mais dans le cas présent, et concernant la vaccination, de le faire en connaissant bien avec qui on les défend.

Heureusement, certains sont sincères, et proposent un engagement simple et sans arrières-pensées. Cependant, derrière d’autres défenseurs de la liberté de vacciner ses enfants, se cachent surtout des manipulateurs qui défendent avant tout leur propre idéologie ou cherchent tout simplement à faire vivre des sites internet lucratifs.

Renseignez-vous et engagez-vous en toute connaissance de cause.

Crédit photo : Pims_

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *