Il ne vous pas échappé, que dorénavant, de manière assez régulière, vous êtes tenu au courant des pratiques sexuelles à la mode et celles qui ont vos préférences. Des études et des sondages publiés sur différents sites, vous permettent de vous mettre à la page, et bien sûr pour eux, de se faire de la publicité.
C’est dans ce contexte, que la plateforme Zava, un service de médecin en ligne a mené une enquête auprès de 2 000 personnes dans toute l’Europe pour connaître les habitudes des couples en matière de sexualité. De cette enquête, on peut en dégager quelles sont les positions sexuelles préférées des couples français.
Le résultat va à la fois vous rassurer et vous décevoir. Vous rassurez donc, dans un premier temps, car certainement, vous n’êtes pas à la traîne, et votre sexualité coïncide certainement avec celles des autres couples.
La déception dans un deuxième temps, car il n’y a rien de bien neuf au niveau des positions dans notre sexualité, depuis que l’on s’est affranchi de la position réglementaire et recommandée par les autorités morales du « missionnaire ». C’est toujours « la levrette » qui tient la corde et reste la position privilégiée toute orientation ou sexe confondu pour 35 %. Le fameux ‘missionnaire’ 22,5 %, arrive en seconde position et le podium est complété par ‘l’Andromaque ‘ou madame se retrouve dessus (ne faite pas semblant de pas savoir).
On vous l’avez dit, rien de révolutionnaire en Europe même si certains pays font les malins et se distinguent légèrement, comme les Portugais et les Hongrois, qui préfèrent la position « jambes en l’air ». C’est un missionnaire, mais madame lève les jambes vers le ciel, c’est vraiment pour se faire remarquer. Quant à nos amis Polonais, ils adorent la position dite de ‘ la cuillère’, si vous ne connaissez pas, cherchez cela vous donnera des idées.
Il reste toujours deux freins qui refroidissent les ardeurs, tout d’abord la douleur pour 23 % des femmes, ensuite les lois de la pesanteur pour 21 %, car elles ont peur d’être trop lourdes pour certaines positions. Enfin un tiers d’entre des femmes, avouent être inquiètes par leur manque de souplesse.
On l’aura compris, entre ce que l’on voit, et ce que l’on pratique, il reste toujours la différence de la réalité. Les hommes découvrent en majorité via l’industrie pornographique, alors que les femmes se renseignent sur internet.
La sexualité n’est de toute façon pas un sport, on ne cherche pas l’exploit, mais bien le plaisir mutuel. Il est donc important de bien s’accorder et ne pas suivre les règles, les codes, les modes, et les exemples, mais de créer la formule magique qui nous convient.

Crédit photo : Daniel Alonso

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *