SFAM, Hermès et Accenture championnes du bien-être au travail

La question du bien-être au travail s’est hissée au rang des priorités pour la plupart des entreprises françaises. Et certaines d’entre elles, comme Accenture, L’Oréal, Certipros, QualitAdd ou encore SFAM, excellent dans ce domaine.

 

Comme le rappellent les rédacteurs de Change the Work, si la question du bonheur a nourri les plus passionnantes discussions philosophiques depuis la nuit des temps, de nombreuses entreprises sont obligées de répondre ici et maintenant à la question du bien-être de leurs salariés. Tout en écoutant ce que les sages ont à dire sur la question, elles « se mettent en quatre pour offrir des espaces de travail toujours plus agréables à leurs jeunes recrues ».

C’est notamment le cas des start-up françaises réunies autour du label Happytech, dont l’objectif est de « fédérer les acteurs qui mettent la technologie au service du bien-être en entreprise et de labelliser les start-up et les entreprises qui apportent une valeur ajoutée dans ce domaine ».

Ainsi, l’application intelligente Comeet « replace l’humain au centre de la vie d’entreprise en organisant des activités entre salariés », tandis que Bloom at Work se propose de « booster l’épanouissement au travail » en permettant aux managers de suivre et gérer le bien-être de leurs équipes.

 

Accenture, L’Oréal et SFAM récompensées

 

Les classements HappyIndex/AtWork, Glassdoor ou Great Place To Work montrent également la place croissante accordée à la question du bien-être au travail. « Le contexte économique s’améliore. Un vent d’optimisme et de plaisir au travail souffle en France », explique Celica Thellier d’Auzers, cofondatrice de ChooseMyCompany et directrice de l’étude HappyIndex/AtWork.

 

Accenture, L’Oréal, Deloitte, Nestenn et Bouygues Immobilier figurent parmi les entreprises de plus de 1 000 salariés où il fait bon travailler. Mais pas besoin d’être dans une grande entreprise pour être heureux, les sociétés de taille intermédiaire ne sont pas en reste. Celles-ci multiplient les innovations afin d’améliorer la qualité de vie de leurs salariés. Sadri Fegaier, le PDG de SFAM (première du classement HappyIndex/AtWork pour les entreprises de 500 à 999 salariés), a ainsi emmené ses employés en Croatie. « On fait le bilan de l’année, on récompense les équipes, on se projette sur l’année suivante. Dans le secteur des services, si vos collaborateurs ne sont pas épanouis au travail, vous vous faites bouffer par les concurrents », explique-t-il.

 

Le bonheur… au quotidien

 

De son côté, le classement « Meilleurs employeurs, le choix des employés », réalisé par le site d’offres d’emplois Glassdoor, s’intéresse aux très grosses sociétés, de plus de 1 000 salariés. En 2018, c’est Hermès qui est arrivé en tête des entreprises préférées des employés français, devant Criteo et Ubisoft. « En comparaison avec d’autres maisons de luxe, il y a un esprit de famille et d’équipe. On s’y sent vraiment bien. Et il n’y a pas de distinction faite entre les temps complets et les temps partiels », explique un salarié ayant attribué une note de 5/5 à son employeur.

Le classement Great Place To Workmet quant à lui en avant la culture de confiance, la crédibilité et la convivialité au sein d’entreprises. Décathlon, Kiabi, Leroy Merlin et McDonald’s se sont ainsi vueq récompenser. « Quelle que soit leur taille, on retrouve dans toutes ces entreprises une forte culture de l’innovation, un management agile et collaboratif et une réelle proximité managériale », résume Patrick Dumoulin, Directeur de Great Place To Work France.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés