Cancer du col de l’utérus : le frottis un examen indispensable

Le cancer du col de l’utérus est une maladie devenue assez courante chez les femmes françaises avec 3000 d’entre elles atteinte chaque année, et 1000 décès par an. Permettant de dépister la maladie, trop de femmes oublient cependant de faire cet examen régulièrement.

Le col de l’utérus est l’endroit de prédilection pour les infections à papillomavirus dans leur développement. Or, dans 9 cas sur 10 c’est ce virus qui est responsable du cancer du col. Il se révèle donc indispensable de faire un frottis une fois tous les trois ans à partir de 25 ans pour toutes les femmes.

Jusque-là, 50% des femmes françaises ne sont pas dépistées contre cette maladie, d’où l’importance d’une meilleure information. En effet, le frottis est une pratique médicale sans douleur et très rapide, même si un grand nombre de femmes redoute cet instant. Ainsi, à l’occasion de la semaine européenne de prévention et de dépistage du cancer du col de l’utérus, l’institut national du cancer ainsi que le ministère de la Santé vont mettre en place une campagne de sensibilisation et d’information pour les femmes afin de leur faire réaliser à quel point la réalisation d’un frottis vaginal de façon régulière est indispensable pour pouvoir détecter à temps le début d’un cancer !

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.