Cet hiver la soupe revient en force dans nos repas

Après quelques années de vide, la soupe vient réchauffer nos assiettes et nos cœurs cet hiver et pour se faire elle se décline sous plusieurs formes pour plaire aux petits comme aux grands.

Nous en avons bu 146 288 tonnes en 2011 et il est probable que nous lui fassions le même honneur cette année. Mais attention, ici on ne parle pas de la soupe de grand maman mais de soupes en briques ou en sachet, aux saveurs plus que variées.

Il est en effet conseillé d’oser ajouter son grain de sel dans sa soupe. De la crème, des herbes, des épices, tout se marie avec elle, vous permettant alors de manger des légumes tout en variant les saveurs.

Elle pourrait même devenir une alliée de choix pour les mères désespérées de faire manger des légumes à leurs enfants. Comme 66% des français, le nutritionniste Jean-Michel Cohen pense que la soupe est un bon moyen de faire manger des légumes aux enfants. Il suffirait de laisser l’enfant rajouter l’ingrédient de son choix dans sa soupe pour qu’elle devienne son plat préféré.

La soupe sera aussi l’alliée de votre porte monnaie. En cette période où le budget réservé aux fêtes de fin d’année est conséquent, il est toujours agréable de pouvoir s’offrir un plat qui plaira à vos papilles tout en préservant votre argent. 82% des français trouvent que la soupe toute prête est rapide à préparer et donc très pratique pour les repas du midi au travail. Tout ceci ajouté à son côté diététique due aux nombreuses vitamines comme la vitamine A, C, B6 ou 9 contenu dans ces délicieux mélanges.

Il faut toutefois faire attention lors de l’achat de ces soupes déjà préparées. Jean-Michel Cohen nous rappelle que « moins de 40% de légumes dans une soupe, ça n’en est plus une ». Il faut donc être attentif et ne prendre que celles qui ont « moins de 2 grammes de lipides pour 100 grammes, maximum 7 grammes de glucides et moins de 56 Kcal pour 100 millilitres ». Il faut de plus éviter de rajouter du sel car ces soupes contiennent déjà 2 grammes de sel par bol soit un tiers de notre consommation journalière conseillée.

Alors qu’attendez-vous ? Il n’y a plus à hésiter, c’est le moment de ressortir les bonnes vieilles assiettes à soupe et tous à vos cuillères.

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.