Le cauchemar des femmes sdf : la période des règles

Avons-nous déjà songé à ce qui pourrait être le plus atroce pour une femme sans domicile fixe ? Le viol en fait partie, les agressions aussi, mais il existe également une période par laquelle chaque femme doit passer tous les mois : les menstruations et que les femmes sans abris redoutent plus que tout !

Dans la majorité des cas, les femmes sans domicile fixe savent très bien où trouver un endroit pour dormir la nuit et où trouver de la nourriture pour passer la journée. Mais quand il s’agit des questions d’hygiène intime, alors ça devient un vrai calvaire, car il n’y a pas assez d’infrastructure pour leur permettre de prendre soin d’elle convenablement pendant cette période délicate de leur quotidien.

Les serviettes hygiéniques ainsi que les tampons sont des produits qui ne se trouvent pas souvent dans les refuges en raison de leurs coûts assez élevés. En outre, les centres d’accueil et refuges ne sont pas toujours bien équipés sanitairement parlant, parfois même l’accès aux toilettes ou encore aux salles de bains est interdit à ces femmes.  Heureusement qu’il existe aujourd’hui des associations qui ont choisi d’œuvrer dans ce secteur pour venir en aide aux femmes sans abris.

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.