LVMH vient en aide aux femmes victimes de violence domestique

À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le groupe français a versé une aide financière exceptionnelle à la « Fondation des femmes » qui vient en aide aux victimes de violences domestiques.

Mille nuits d’hôtel pour héberger les femmes et les enfants victimes de violences domestiques : c’est ce que vont pouvoir financer les fonds versés par LVMH à la «Fondation des Femmes», la structure chargée de gérer les sommes récoltées lors des collectes de dons et qui opère leur redistribution vers les associations. Une aide exceptionnelle qui répond à l’appel lancé par la ministre déléguée à l’Egalité femmes-hommes, à la Diversité et à l’Egalité des chances, Élisabeth Moreno, qui a souhaité réunir « les grands acteurs de l’économie française afin qu’ils participent, en interne, mais aussi, de manière plus large sur leurs réseaux sociaux au lancement d’une campagne d’alerte. »

Un enjeu devenu crucial avec la crise sanitaire : dans le huis clos du confinement, les signalements de violences conjugales ont augmenté de 30 % en France.

LVMH s’engage auprès du ministère

Le groupe de luxe français, notamment propriétaire des prestigieuses marques Dior, Louis VuittonGivenchyFendiSephora et désormais Tiffany s’est aussi engagé auprès des pouvoirs publics à relayer les messages du ministère et surtout diffuser massivement sur ses réseaux sociaux les numéros d’urgence mis en place pour les femmes souhaitant obtenir de l’aide : le 3919.

Une cause d’autant plus importante pour la multinationale que la grande majorité (73 %) de ses 163 000 employées sont des femmes, et que la gent féminine représente le cœur de cible de sa clientèle. Pour Antoine Arnault, fils du PDG de l’entreprise et directeur de l’image, de la communication et de l’environnement chez LVMH, « LVMH est un groupe engagé… Sur des sujets urgents, comme la protection des femmes et de leurs enfants — une priorité absolue à mes yeux — nous nous devions d’apporter notre soutien ».

Chaque année, quelque 220 000 femmes subissent des violences conjugales et 93 000 sont victimes de viol ou tentative de viol.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés