Une jeune Française à l’assaut de l’Europe à vélo

La renaissance du cyclotourisme se confirme. La Bessinoise Manon Verger a décidé de se joindre à ceux qui font l’éloge de la lenteur en redécouvrant l’Hexagone et le Vieux continent à deux roues, et raconte ses aventures sur son blog Hubside. 

Et une de plus ! Manon Verger, jeune Bessinoise passionnée de cyclisme, a décidé de tout quitter pour sillonner l’Europe à vélo. « Il y a longtemps que j’avais ce projet en tête, et pendant mes études d’ingénieur agronome, j’ai eu l’occasion de faire des stages à l’étranger jusqu’en Nouvelle-Zélande, ce qui m’a donné le virus du voyage », raconte celle qui souhaite partir « à la rencontre de différents peuples, car c’est avant tout les rencontres qui [la] motivent ».

Lorsqu’on lui demande où elle va, elle répond : « Je ne sais pas, mais je n’ai surtout pas envie d’y arriver trop vite ! ». Qu’on se le dise : la jeune ingénieure est partie pour vivre une expérience unique et enrichissante, si bien qu’elle mérite d’être partagée avec le plus grand nombre.

On peut suivre les aventures de Manon sur le site « Rouages sans frontières » (https://vergermanon.hubside.fr), qu’elle a réalisé à l’aide d’Hubside, une plateforme de création de sites web. Le récit s’ouvre sur une citation de Christophe Colomb qui en dit long sur les ambitions de la Bessinoise : « On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas où l’on va », disait le navigateur génois.

Quelle Europe Manon Verger découvrira-t-elle ? La jeune Française ne manquera sans doute pas de nous le dire et même de nous faire découvrir les paysages qu’elle aura la chance de contempler. La plateforme qu’elle a choisie pour créer son site, lui permet d’enrichir celui-ci régulièrement de nouveaux contenus, y compris photos et vidéos.

Un site Hubside

Pensé pour rendre le webdesign accessible au plus grand nombre, Hubside est un service web français de créer un site internet rapidement et simplement pour partager ses passions, ses projets ou ses événements.

On comprend mieux le choix de Manon. Bien qu’ingénieure, et donc probablement à l’aise avec l’outil informatique, la jeune globetrotteuse ne disposera probablement pas d’un temps illimité pour alimenter son site. Or, Hubside garantit prise en main intuitive, une grande liberté dans la personnalisation, la possibilité de peaufiner le design et la structure du site, et surtout l’assurance de pouvoir en actualiser le contenu de manière simple et rapide étaient certainement des critères indispensables.

Son vélo bien équipé et son site web créé sur Hubside, il était l’heure de partir. « Et par le pouvoir d’un mot / Je recommence ma vie / Je suis né pour te connaître / Pour te nommer / Liberté ». Après le navigateur, le poète. Les mots de Paul Eluard marquent le début de l’aventure. Manon enfourche son vélo, quitte sa Bessines natale et se dirige vers Cognac, à 91 km de là. « Ce matin, j’ai cueilli la liberté qui s’offrait à moi au bout du chemin, et je suis partie avec elle », écrit la voyageuse. « L’étape est venteuse. La tempête se fait encore sentir : il y a un vent d’ouest avec des bourrasques qui me poussent jusque sur le milieu de la chaussée car je vais plein sud »…

Mais les navigateurs et les poètes ne sont pas les seuls esprits à accompagner Manon dans son aventure. Peut-être sans le savoir, elle appartient désormais à une communauté de plus en plus importante, des aventuriers qui, comme elle, décident de poser leur attirail de camping sur leur vélo pour faire renaître la vieille (quoiqu’un peu oubliée) tradition du cyclotourisme.

« N’ayez jamais peur de la vie »

« A vélo on se sent libre, on ne fait plus qu’un avec la nature, on ressent tous les éléments : le soleil, la pluie, l’humidité », raconte Marc Schmitt, un street artist qui, grâce à la revue trimestrielle Steel, qu’il a lancée en 2011, participe pleinement au regain d’intérêt dont bénéficie cette forme de tourisme.

« Le vélo s’inscrit dans une dynamique de vacances actives et d’activités physiques », analyse pour sa part Eric Balian, directeur général de l’agence Terres d’aventure, spécialiste du voyage à pied, de la randonnée, du trek… et du bikepacking, fusion d’une randonnée en deux-roues et du camping.

« En selle, on parcourt facilement 30 à 50 kilomètres par jour, donc on peut découvrir beaucoup plus d’une région ou d’un pays qu’en randonnée. A cela s’ajoute un côté ludique pour les familles, les enfants étant en vélo suiveur ou dans une remorque. Ce type de voyage se prête à un mélange d’activités sportives avec des temps d’arrêt autour de la gastronomie, de visite de châteaux ou de baignade », ajoute l’expert.

Manon Verger en sait quelque chose. Que ce soit à côté de la statue d’Hergé à Angoulême, parmi les châteaux, les églises et les belles bâtisses de Périgueux ou devant la statue de Cyrano à Bergerac, elle redécouvre la France avant de conquérir l’Europe. Le tout en réfléchissant aux mots d’Henry de Monfreid : « N’ayez jamais peur de la vie, n’ayez jamais peur de l’aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée. Partez, allez conquérir d’autres espaces, d’autres espérances. Le reste vous sera donné de surcroît ».

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés