Shampoing : point trop n’en faut, pour la santé des cheveux

Nous le savons toutes, on nous l’a dit et répété 100 fois, il ne faut pas se laver les cheveux tous les jours. Cependant, pour un bon nombre d’entre nous, à ce sujet, c’est plus facile à dire qu’à faire. La douche et les cheveux mouillés, sont l’occasion de se coiffer plus facilement en redonnant du volume, du mouvement et de la structure.

Cependant, il convient de bien considérer le mal que l’on se fait. Il en va de la santé des cheveux, car les lavages trop fréquents font que les pointes s’abîment, que les pellicules se développent, que les racines graissent.

Tout d’abord, pour éviter le carnage, il est plus sage pour les adeptes du lavage trop fréquents, d’une part d’utiliser des shampoings doux et rééquilibrants. D’autre part, il faut éviter les shampoings qui contiennent des sulfates et des après-shampoings enrichis en silicone. II faut aussi bannir les shampoings riches, qui se considèrent “nourrissants” ou “glossy”, ils déposent un film sur la fibre capillaire et le cuir chevelu.

Ensuite, un peu comme pour arrêter de fumer, il convient d’utiliser quelques techniques pour faciliter et aider au “sevrage”. Cela sous-entend de changer de shampoing au cours de la semaine au lieu d’utiliser un seul et même produit. Ce stratagème permet de ne pas habituer le cuir chevelu aux formules décapantes ou trop nourrissantes. On peut également utiliser des poudres lavantes ou du shampoing sec en attendant le prochain lavage.

Il ne faut pas oublier dans cette cure de désintoxication, quelques réflexes de bon sens. Pensé à laver régulièrement nos brosses à cheveux ou investir dans une taie d’oreiller en soie, qui a le privilège de maintenir l’hydratation de la chevelure. Enfin, l’alimentation joue un rôle primordial aussi sur nos cheveux. Il révèle peut-être une nourriture trop grasse, de la fatigue et des carences.

Finalement, avec une bonne dose de volonté, vous allez vous apercevoir, que si les premières semaines sont les plus difficiles, le corps s’équilibre ensuite. Les glandes sébacées qui produisent le sébum se réguleront d’elles-mêmes.

Vous avez ainsi gagné quelques minutes de sommeil, sous la couette, bien précieuse tous les matins d’hiver.

Crédit photo : freestocks org

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés