Incendie chez OVH : panique sur le web

Après l’incendie qui a entièrement détruit un datacenter d’OVH Cloud à Strasbourg dans la nuit de mardi à mercredi, près de 3,6 millions de sites web sont désormais en panne.

Vous avez peut-être remarqué que votre site web d’e-commerce préféré était en panne depuis ce matin. L’explication est toute simple, et nous rappelle brutalement qu’internet repose sur des structures bien matérielles et ne flotte pas dans un cloud hors sol : dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 mars, un puissant incendie a frappé un bâtiment de l’entreprise OVH à Strasbourg, spécialisée dans les serveurs informatiques.

L’entreprise a rapidement publié un communiqué : « Ce mercredi 10 mars 2021, à 00h47, un incendie s’est déclaré dans une salle d’un de nos quatre datacentres strasbourgeois, SBG2. Nous précisons que le site ne fait pas l’objet d’une classification Seveso. Les pompiers sont immédiatement intervenus sur site afin de protéger les équipes et limiter la progression de l’incendie. Ils ont ainsi procédé à l’isolation complète du site et de son périmètre dès 2h54.  À 4h09, le feu a détruit SBG2 et continuait de présenter des risques pour les datacentres voisins jusqu’à ce que les pompiers prennent le contrôle complet de l’incendie.

Le feu s’est déclaré dans le quartier du Port du Rhin, dans l’est de la capitale alsacienne, non loin de la frontière allemande. Si le site n’était pas classé Seveso et qu’aucune pollution toxique n’est à déplorer, des millions de sites web sont désormais inaccessibles pour plusieurs jours : le site data.gouv.fr, le site du Défenseur des droits, celui de l’aéroport de Strasbourg, celui du parti politique UPR, les sites du club de rugby de Clermont-Ferrand, mais aussi l’application CityScoot… Une hécatombe qui touche 3,6 millions de sites web ! Environ 18% des adresses IP attribuées à OVH ne répondaient plus ce matin.

La situation devrait être rétablie au courant du mois de mars

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés