Un député machiste rappelé à l’ordre par la présidence de l’Assemblée

député_machisteLe député UMP Julien Aubert a été sanctionné par l’Assemblée nationale pour non respect des codes et des instructions du bureau de l’Assemblée. Ce dernier aurait en effet refusé de féminiser les fonctions exercées par la présidente de séance Sandrine Mazetier.

Madame le président“, s’est plu a répéter plusieurs fois le député UMP Julien Aubert sans prendre en compte les avertissements de la présidente de séance qui lui avait expressément demandé de l’appeler “Madame la présidente“, comme le stipulent les codes de féminisation des fonctions exercées par des femmes établis en 1998 par une instruction du bureau de l’Assemblée.

Une insolence qui aura coûté cher au député frondeur qui a écopé d’une amende équivalent au quart de son indemnité parlementaire mensuel, soit environ 1378 euros selon le Figaro. Ce dernier avait en effet rétorqué à la présidente qu’il ne faisait que suivre les règles de”l’Académie française, et aura tout le long de la séance continué à s’adresser à Ségolène Royal sous le titre de “Madame le ministre“. Une provocation caractérisée qui elle n’est pas sanctionnable puisque les fonctions ministérielles ne sont pas concernées par l’instruction du bureau de l’Assemblée.

Refusée par la plupart des députés de droite, la féminisation des titres donne régulièrement lieu à des querelles dans l’hémicycle. Ce différend remonte à l’année 1984, depuis que les gouvernements socialistes se sont opposés à l’Académie française sur le sujet.

Crédits photo : PS

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.