Les énergies renouvelables connaissent une croissance record en 2021

Les énergies renouvelables connaissent une croissance record en 2021, mais des problèmes de chaîne d’approvisionnement se profilent

Les énergies renouvelables connaissent une croissance record en 2021, mais les prix élevés des matières premières et du transport maritime pourraient mettre en péril les futurs parcs éoliens et solaires.

Avec 290 GW de capacité supplémentaire qui devraient être mis en service d’ici la fin de l’année, 2021 va battre le record de croissance de l’électricité renouvelable établi l’année dernière. Les ajouts de cette année dépassent même les prévisions de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) faites au printemps .

« Une croissance exceptionnellement élevée » serait la « nouvelle norme » pour les sources d’électricité renouvelables, avait alors déclaré l’AIE . L’énergie solaire, en particulier, était en passe de devenir le « nouveau roi de l’électricité », a déclaré l’AIE dans son rapport World Energy Outlook d’ octobre 2020 .

Selon le nouveau rapport, les énergies renouvelables représenteront probablement 95 % de la nouvelle capacité électrique dans le monde jusqu’en 2026. L’AIE prévoit également une croissance explosive de la capacité éolienne offshore, qui pourrait plus que tripler au cours de la même période.

Pourtant, il y a quelques nuages sombres dans les nouvelles prévisions de l’AIE pour les énergies renouvelables. La flambée des prix des matières premières, du transport maritime et de l’énergie menace toutes les perspectives auparavant optimistes pour les énergies renouvelables. Le coût du polysilicium utilisé pour fabriquer des panneaux solaires a plus que quadruplé depuis début 2020, selon l’AIE. Les coûts d’investissement pour les parcs éoliens et solaires terrestres à grande échelle ont augmenté de 25 % par rapport à 2019. Cela pourrait retarder l’achèvement de nouveaux projets d’énergie renouvelable qui ont déjà été contractés.

Second point noir malencontreusement oublié par l’AIE : le coût écologique des énergies renouvelables. Selon le dernier rapport de l’Agence européenne de l’environnement, le solaire photovoltaïque a de lourds impacts sur l’environnement, notamment à cause des émissions de métal relatives aux opérations d’extraction et de fusion, ainsi que du chlore provenant de la purification du silicium utilisé pour la fabrication des panneaux solaires.

Et en ce qui concerne les éoliennes, la facture écologique est aussi salée : il faut environ 600 tonnes de béton coulés dans le sol pour maintenir ces mâts de 150 mètres de haut. Il faut aussi 20 à 45 tonnes d’acier. Il faut jusqu’à 600 kg de cuivre pour les bobines de la génératrice d’une éolienne, et les pales, faute de recyclage, sont souvent enterrées directement dans le sol.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés