Avec l’arrivée sur le devant de la scène de ses élections d’Emmanuel Macron, c’est un nouveau type de couple présidentiel qui nous est présenté. Ce couple a un côté nouveau, et pour certain « gênant », car l’écart générationnel important des époux Macron est une chose assez rare, surtout quand c’est la femme qui est la plus âgée.

Du coup, cela fait couler beaucoup d’encre, et pas forcément pour des articles ou des remarques très pertinentes, ni d’un très bon goût. Il faut donc bien admettre, que les 24 ans qui séparent Brigitte Trogneux 64 ans, de son époux et ancien élève Emmanuel Macron 39 ans, font réagir et surtout fascinent.

Ce type de couple, casse bien des conventions et des habitudes établies. Il est intéressant d’ailleurs de noter qu’en 2017, sur bien des points les choses et les mœurs ont changé, mais  quand il s’agit du couple, tout reste compliqué et souvent très préoccupant voire anxiogène.

La question qui se pose, et qui trouble les gens, c’est comment font-ils pour être amoureux ? Un couple, avec une différence d’âge trop grande apparaît « contre nature », et il nous semble louche que cela fonctionne. Nous avons encore d’anciens schémas de vieux bonhomme marié à de très jeunes filles pour de simples et terribles raisons financières de partage et de dot ou de vieilles veuves rentières entretenant des hommes plus jeunes.

Difficile de se défaire de nos visions ancestrales. Un couple est d’abord fait pour avoir des enfants et les élever, donc bien sûr, un couple dont la femme est trop âgée pour enfanter ou un homme trop vieux pour voir grandir ses enfants n’a pas de raison d’être.

Il faut rajouter d’autres vieilles considérations du couple qui tiennent à la fois sur l’argent, « l’homme doit mieux gagner sa vie », et sur le physique, « la femme vieillit plus » et devient moins désirable. Néanmoins, d’une part, les choses évoluent avec une plus grande parité dans les salaires et l’accession des femmes à des postes plus élevés, et d’autre part, les conditions de vie et les progrès de la médecine, permettent aux femmes de mieux maintenir physiquement des critères de beauté.

Cependant, ce qui nous dépasse et nous énerve encore plus, c’est quand ces critères financiers et physiques sont dépassés et qu’apparemment, le seul ressort qui explique une union semble tout simplement l’amour. Il apparaît alors une certaine dose de jalousie, car on se demande bien comment ils peuvent être heureux, alors que notre propre couple qui obéit aux normes de la société, et qui correspond aux critères de réussite souvent bas de l’aile.

Apparemment, il faudra s’y faire, car d’après l’Insee, cette tendance de couple à grande différence d’âge augmente, mais pas dans toutes les couches sociales.

Crédit photo : Kate Mannering

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *