L’abus de boissons sucrées affecterait la mémoire des enfants

Si les boisson sucrées sont déjà mises en cause dans de nombreux cas d’obésité, de diabète ou d’hypertension, une récente étude de l’université de Californie du Sud démontre l’existence d’effets néfastes de ces sodas sur la mémoire des enfants. Des effets qui  pourraient perdurer lors du passage à l’âge adulte.

Ainsi comme l’explique un des auteurs de cette étude, le docteur Scott Kanoski , “nos résultats montrent que la consommation excessive de boissons sucrées avant l’âge adulte interfère avec la capacité de notre cerveau à fonctionner normalement et à se souvenir d’informations essentielles sur notre environnement”.

Pour arriver à de tels résultats, les scientifiques de l’université de Californie du Sud ont nourri des rats adultes et adolescents avec des quantités de sucre semblables aux concentrations habituellement trouvées dans les sodas et autres boissons sucrées. Et il est apparu que si les rats adultes conservaient des capacités cérébrales normales, les capacités d’apprentissage et de mémoire des rats adolescents étaient altérées. Une inflammation de l’hippocampe a également été enregistré, à savoir, la région du cerveau essentielle à la mémoire et très sensible aux facteurs environnementaux.

Comme le rappelle cette étude, l’hippocampe joue un rôle primordial dans “la formation des souvenirs, l’organisation et le stockage des informations, la connexion de la mémoire aux émotions et aux sens”. Pour assurer le développement normal des capacités cérébrales de nos enfants, ces chercheurs conseillent une fois de plus de bien suivre les préconisations en vigueur à ce sujet, à savoir, pas plus de trois cuillère à café de sucre par enfant et par jour. Toutefois, la consommation de sucre est actuellement dix fois supérieure aux Etats-Unis (l’équivalent de 34 cuillère à café) et 3 ou 4 fois supérieure en France.

Une seule canette de 33 cl contient déjà dix cuillères à café de sucre, et même les boissons light sont déormais dénoncées par de nombreux scientifiques. Une étude récente a ainsi montré que les risques de diabète des femmes consommant régulièrement ces boissons light étaient encore plus importants qu’avec les boissons sucrées classiques.

Crédits photo : Jeff Nelson

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.