Justice : Britney Spears restera sous la tutelle de son père

C’est la polémique de cette semaine aux États-Unis : Britney Spears est-elle prisonnière de sa propre famille ? La justice américaine a tranché, en rejetant la demande de la chanteuse d’écarter son père de sa tutelle, mais la société de gestion de patrimoine qui lui est associé vient de se retirer. 

L’avocat de la chanteuse Britney Spears avait demandé que le père de la star de la pop, Jamie Spears, ne soit plus son tuteur et soit remplacé par une professionnelle. En effet, la chanteuse de « Toxic » fait l’objet depuis 2008 d’une tutelle très sévère à la suite de troubles psychologiques et qui donne à son père le contrôle sur ses affaires.

Une demande rejetée par la Cour supérieure de Los Angeles ce mercredi 30 juin, qui a refusé que la société de gestion de patrimoine Bessemer Trust soit ajoutée à la tutelle et que le père de la chanteuse, Jamie Spears, en soit écarté. La demande « de suspendre James P. Spears immédiatement après la nomination de Bessemer Trust Company of California en tant que seul tuteur des biens est rejetée », a déclaré la juge Brenda Penny, selon des documents du tribunal consultés par CNN.

Cette décision intervient une semaine après un plaidoyer de la chanteuse pour mettre fin à la tutelle dont elle fait l’objet et qu’elle juge «abusive», tutelle au cours de laquelle elle dit avoir dû prendre des médicaments pour contrôler son comportement, ne pas avoir été autorisée à prendre des décisions concernant ses amitiés ou ses finances, et ne pas avoir pu se faire retirer un implant contraceptif, alors qu’elle souhaitait avoir d’autres enfants.

Des déclarations qui ont particulièrement ému la communauté de ses fans, et plus globalement des millions d’internautes, qui ont propulsés en top tweet dans plusieurs pays le hashtag « #FreeBritney »

Mais ce vendredi, coup de théâtre : devant l’ampleur de la polémique, Le Bessemer Trust, société de gestion de patrimoine qui devait gérer avec le père de la chanteuse Jamie Spears la tutelle judiciaire dont elle fait l’objet depuis 2008, a demandé ce jeudi soir à s’en retirer, selon des documents cités par le New York Times.

Les avocats de Britney Spears doivent encore déposer une requête formelle demandant la fin de la tutelle. La prochaine audience est prévue pour le 14 juillet.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés