La “meilleure enseignante du monde” est palestinienne

La Fondation Varkey, une organisation caritative, récompense depuis 2015 le travail d’un enseignant d’exception. Cette année, c’est une enseignante Palestinienne, Hanane al-Hroub qui a été désignée la “meilleure enseignante du monde”.

Tout ceci n’est pas qu’honorifique, car Hanane al-Hroub, qui a été récompensée pour son combat contre la violence à l’école, va recevoir un prix d’un million de dollars, le versement se fera sur 10 ans. L’annonce de la lauréate 2016 a été faite par le pape François dans un message vidéo.

Hanane al-Hroub, enseigne dans un lycée d’al-Bireh en Cisjordanie. Elle a grandi dans un camp de réfugiés palestiniens à Bethléem. Elle s’est consacrée à l’éducation, après que son enfant ait été gravement traumatisé par une fusillade dont ils avaient été témoins sur le chemin, de retour de l’école. Les recherches qu’elle a effectuées pour aider son enfant à la suite de ce traumatisme l’ont amené à développer une méthode ludique qu’elle a résumée dans un livre “Jouer et apprendre”. Sa méthode se concentre sur le rejet de la violence dans le milieu scolaire, souvent traumatisé par les retombées du conflit israélo-palestinien.

La cérémonie de remise du prix s’est tenue à l’occasion d’un forum sur l’éducation, en présence du souverain de Dubaï, cheikh Mohammad ben Rached Al-Maktoum. La première édition du prix, avait décerné sa récompense à Nancy Atwell, une éducatrice américaine, pour ses méthodes innovantes.

Crédit photo : Yann Renoult

 

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.