Quand c’est le consommateur qui fixe les prix

Voilà une idée bien souvent évoquée, mais rarement mise en pratique. Faire en sorte que ce soit le consommateur qui décide du prix et des conditions de production des produits qu’il achète. C’est sur ce concept, qu’une nouvelle marque nommée, “c’est qui le patron ? La marque du consommateur”, devrait être mise en place dans les hypers et supermarchés Carrefour. On n’hésite pas à parler de première mondiale.

 Concrètement, dans un premier temps, cette démarche va être appliquée sur un premier produit, avec un vrai sens de l’à-propos, ce sera une brique de lait. Elle sera vendue 99 centimes le litre, et permettra aux producteurs d’obtenir une rémunération autour de 39 centimes le litre (Lactalis fixe le prix du litre de lait à 27,5 centimes en moyenne sur 2016). Le tarif qui sera en vigueur sur cette nouvelle marque a été fixé par les consommateurs eux-mêmes, à l’issue d’un questionnaire en ligne, diffusé cet été, auquel 6 000 consommateurs ont participé.

 Vous avez compris le principe, il ne s’agit pas de prendre un produit, et de filer ce que l’on veut à la caisse. Le but de cette démarche est double. Dans l’exemple du lait, elle va permettre aux 51 producteurs laitiers rassemblés en coopérative dans la région de Mâcon de s’y retrouver un peu mieux “en échange d’un coût supplémentaire minime (environ 7 centimes d’euros par brique, soit 3,50 euros par an), les consommateurs vont pouvoir participer à sauver cette filière“, témoigne M. Chabanne, président des Gueules Cassées, l’association anti-gaspillage alimentaire à l’origine de l’initiative.

 Du côté, du consommateur, il est assuré de savoir exactement ce qu’ils consomment, car en plus du prix, ils ont également voté sur un cahier des charges précises quant à la production. Celle-ci sera ainsi issue de vaches nourries sans OGM, et avec des fourrages locaux, allant au pâturage entre 3 et 6 mois par an.

 Ne vous inquiétez pas pour la grande distribution, en l’occurrence Carrefour, pour lui l’important, c’est de vous faire venir entre ses griff… ses rayons. Du coup, l’association des Gueules Cassées, réfléchie à développer l’initiative à d’autres produits laitiers, mais aussi un jus de pomme, une pizza, de la charcuterie. Carrefour est aujourd’hui le distributeur exclusif, mais Les Gueules Cassées, indiquent avoir déjà été contactées par trois autres enseignes.

Crédit photo :  alexbcclark

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.