Royaume-Uni : Theresa May, une nouvelle “dame de fer “au pouvoir

Une femme de caractère, et conservatrice, va prendre les rênes du Royaume-Uni. On a une nette sensation de “déjà vu”, et l’on ne peut pas s’empêcher de faire le parallèle avec Margaret Thatcher. Theresa May, est une eurosceptique, qui va devoir négocier la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Elle est née le 1er octobre 1956 à Eastbourne, ville côtière du sud-est de l’Angleterre, c’est la fille d’un pasteur anglican. Après des études de géographie à Oxford, et un bref passage à la Banque d’Angleterre, elle entame sa carrière politique en 1986. Elle est alors élue conseillère du district londonien cossu de Merton, et elle devient députée en 1997. Elle reste dans le sillage de David Cameron, et lorsque celui-ci devient chef du gouvernement en 2010, il lui attribue le portefeuille de l’Intérieur, qu’elle conservera lors de sa réélection en 2015.

Son allure, grande et mince, ses cheveux gris coupés court, ses yeux assortis, et son classicisme vestimentaire qui lui donne immédiatement une image de froideur, confortée par une action très ferme, à l’égard de son ministère, vis-à-vis des délinquants, des immigrés clandestins ou des prêcheurs islamistes. Theresa May, dit aimer la marche et la cuisine, et comme souvent dans ces cas-là, on précise qu’elle sait se montrer pleine d’humour et charmante, mais en petit comité. Ses adversaires lui reprochent souvent son manque de charisme, un manque d’ambition, et une prudence parfois trop marquée. Elle cherche aussi à corriger, un net déficit de chaleur humaine et de communication.

En fait si l’on voulait une comparaison, il faudrait mieux se tourner vers Angela Merkel, fille de pasteur, conservatrice, pragmatique, adepte du compromis et sans enfant.

Une chose est sûre, les négociations entre le très affable et parfois exubérant Jean-Claude Juncker, et la réservée, mais stricte nouvelle Première ministre du Royaume-Uni, risquent d’être particulièrement contrastées.

Crédit photo : The Spectator

 

 

 

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.