Laurence Danon : une « femme en or » à la tête de la banque d’affaires Leonardo

Laurence Danon vient d’être nommée à la direction de la filiale française de la banque d’affaires italienne Leonardo & co. L’ancienne PDG du Printemps et de Bostik, numéro deux mondial des adhésifs, continue ainsi de faire évoluer avec brio sa carrière dans les hautes sphères des fusions-acquisitions nationales et internationales, après cinq années passées chez Edmond de Rothschild Corporate Finance.

La banque italienne venant de fusionner en France sa branche dédiée aux entreprises moyennes avec celle dédiée aux grandes entreprises, Laurence Danon codirigera la banque avec Patrick Maurel, grand professionnel des fusions-acquisitions depuis 25 ans. Soulignant la richesse du parcours de l’ex-patronne du Printemps, celui-ci se réjouit de cette future collaboration : « Laurence nous apportera sa connaissance des grandes entreprises et des entreprises familiales, notamment dans les secteurs du luxe et de la chimie, ainsi que son expérience internationale ».

De fait, en 10 ans, cette ancienne élève de l’École Normale Supérieure semble être devenue une figure incontournable du monde des affaires et du luxe, en France comme à l’étranger. Pourtant Laurence Danon, agrégée de sciences physiques en 1980, ne semblait pas destinée à poursuivre une telle carrière dans le privé.

En effet, après deux années de recherche au CNRS, elle entre d’abord au Ministère de l’Industrie, comme chef de la division Développement Industriel de la Direction Régionale de l’Industrie et de la Recherche de Picardie, avant de prendre, trois ans plus tard, le poste de chef de la division Exploration-Production à la Direction des hydrocarbures.

Ces débuts professionnels très prometteurs dans l’industrie chimique la conduisent alors à exercer des responsabilités commerciales au sein de la Division Polymères du groupe Elf dès 1989. En 1994, elle se voit offrir la direction de la Division Mondiale des Polymères Fonctionnels.

Laurence Danon aura su dès lors élargir l’éventail de ses compétences, en sachant se montrer efficace tant sur le plan technique que commercial. Au regard de ces succès, en 1996, la Direction Générale de Ato-Findley Adhésives – qui deviendra Bostik en 1999 après sa fusion avec Total – lui est confiée.

C’est en 2001 que la carrière de Laurence Danon prend un tournant décisif, puisqu’elle choisit d’intégrer l’univers de la mode et de la distribution. Elle prend ainsi la tête du groupe Printemps de 2001 à 2007, et s’engagera pleinement dans la redéfinition de l’image de marque de la chaîne de grands magasins. Elle aura de fait réussi à la repositionner à un niveau haut-de-gamme, ainsi qu’en témoigne la très belle cession de l’enseigne en avril 2006.

C’est ce nouveau succès qui sera honoré par le trophée Entreprises des « Femmes en or » de la même année. En 2007, Laurence Danon rejoint la Compagnie Financière Edmond de Rothschild, dont elle prend la direction de la branche Corporate Finance deux ans plus tard. Intégrant aujourd’hui, à 56 ans, le directoire de Leonardo & co, elle se dit confiante et plus qu’intéressée par « les synergies internationales entre les pays, l’approche opérationnelle et l’esprit entrepreneurial » de la banque italienne.

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.