Barbie célèbre les femmes inspirantes de notre monde pour ses 60 ans

Le 9 mars prochain, la plus célèbre des têtes blondes fêtera ses soixante ans… et pas une ride ! Pour célébrer l’occasion, la société Mattel a décidé de rendre hommage à des femmes inspirantes en créant 20 poupées « Sheroes » (les héros féminins) qui seront commercialisées sous peu. 

C’est quoi l’histoire de Barbie ? 

Barbie nait en 1959 des mains de Ruth Handler, sa « maman de naissance ». L’idée était au départ de créer une poupée pour sa fille Barbara (dont le diminutif est… Barbie) afin de remplacer ses poupons et l’aider ainsi à se projeter dans l’âge adulte. Très rapidement, la poupée est devenue une véritable star et cela fait 60 ans que ça dure ! 

60 ans d’évolution

La poupée a rapidement été critiquée, en premier lieu à cause de ses mensurations irréalistes accusées de favoriser des corps anorexiques. Une vraie femme ne pourra effectivement jamais présenter ses mensurations, ce qui en pousse certaines à transformer leur corps pour rechercher une perfection… inatteignable. Certaines critiques voient également en Barbie la mise en avant d’un côté superficiel de la femme, faisant d’elle une véritable cruche intéressée uniquement par sa coiffure et ses habits. 

Mattel cherche à se refaire une image 

Si depuis quelques années, Barbie est vivement critiquée, elle n’en reste pas moins une véritable icône et la société Mattel continue de travailler pour redorer son blason. En 60 ans, le poupée a considérablement évolué ! Aujourd’hui, elle exerce des dizaines de métiers : policière, astronaute, chanteuse de rock… et existe dans différentes physiques : ronde, grande, petite, brune, blanche, noire, asiatique… même si le modèle de Barbie blonde aux yeux bleus reste la référence. 

Pour fêter ses 60 ans et depuis quelques années déjà, Mattel a pris le parti de commercialiser des poupées de femmes inspirantes à l’image de la peintre Frida Kahlo, l’escrimeuse Ibtihaj Muhammad ou encore l’aviatrice Amelia Earhart. L’entreprise finance également une chaire aux Etats-Unis autour du programme « Dream gap ». Par ce biais, l’entreprise essaie de sensibiliser son public aux obstacles qui empêchent les petites filles du monde entier d’atteindre leur potentiel.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés