La dictature du vagin

Les commerciaux usent (et abusent) de stratagèmes pour rendre notre partie intime aussi attirante qu’une partie visible de notre corps.

La dictature du vagin

La quête du vagin parfait ne date pas d’hier mais les moyens pour y parvenir, eux, sont bel et bien récents et se multiplient : serviette hygiénique odorante, lingette, déodorant intime, les commerciaux redoublent d’imagination pour rendre notre partie intime presque aussi belle et attrayante que notre visage.

Pour ce faire, une stratégie pour le moins efficace a été mise en place : renvoyer la femme à ses angoisses, générer en elle de nouvelles peurs et surfer sur le marché de la honte.

Résultat : les Américaines ont dépensé 6.8 millions de dollars en 2009 en chirurgie intime selon l’American Society for Aesthetic Plastic Surgery. Au Royaume-Uni, c’est la labioplastie, la réduction des lèvres, qui séduit de plus en plus les femmes : cette opération chirurgicale a augmenté de 70% en 2008.

Il ne suffit donc plus d’être jeune, belle, svelte et imberbe. Il faut aussi avoir un beau sexe, et ça , les « sex-designers » l’ont bien compris.

val

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.