Le soir, un bon plat de pâtes, c’est bon pour la santé

Voici une nouvelle, qui va ravir les amies des spaghettis, les fans des tortellinis, les adeptes des raviolis, enfin toutes les amatrices de pâtes en tous genres. Selon des chercheurs, manger des pâtes le soir aiderait à réduire le stress et à lutter contre les insomnies.

De quoi déculpabiliser lorsque les enfants vont dire “encore des pâtes”, face aux plats de spaghettis que vous venez de concocter rapidement parce que vous aviez autre chose à faire que de penser, et faire le repas du soir. L’argument est “massue” et fonctionne aussi pour votre mari, à qui au passage vous allez pouvoir faire remarquer que ça va le calmer de sa mauvaise humeur, qu’il a ramenée de son bureau.

Donc, très sérieusement, une étude menée par les chercheurs de l’hôpital Brigham and Women’s Hospital, donne comme conclusion “la consommation de pâtes favorise la synthèse de l’insuline, ce qui facilite l’absorption du tryptophane lié à la sérotonine, celle qui régule l’humeur et à la mélatonine, qui est l’hormone du sommeil”. A cela, il faut rajouter qu’elles contiennent également des vitamines B, qui favorisent la relaxation musculaire.

En effet, le tryptophane possède des neurotransmetteurs, qui favorisent la gestion des humeurs et de l’état de bonheur pour la sérotonine et du sommeil pour la mélatonine. De leur côté, les vitamines B favorisent le relâchement musculaire, qui lui aussi, favorise le sommeil. Cerise sur le gâteau (dont il ne faut par contre, pas trop abuser), le sommeil a une influence sur la production de sérotonine et ainsi la boucle est bouclée et un cercle vertueux est en place.

Vous reprendrez bien un peu de cannelloni, pas de problème, les pâtes favoriseraient aussi la synthèse de l’insuline, une hormone qui permet de transformer les sucres en énergie.

Cependant, attention, comme souvent, pour que tout cela garde tous ses bénéfices, il faut que la consommation de pâtes se fasse avec modération, c’est-à-dire 80 g de pâtes sèches, consommées al dente, par personne. Chose encore plus dure, la sauce doit seulement accompagner les pâtes et non pas le contraire, et bien sûr elle ne doit pas être trop riche.

Ce soir, c’est donc pâtes pour tout le monde, bon appétit.

Crédit photo : davide ragusa

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés