Monumenta 2012 : Daniel Buren au Grand Palais

Après le peintre allemand Anselm Kiefer, le sculpteur américain Richard Serra, l’artiste français Christian Boltanski et le plasticien britannique d’origine indienne Anish Kapoor l’année dernière, l’exposition Monumenta reprend du service pour l’année 2012 avec Daniel Buren.

Monumenta est une exposition qui chaque année fait appel à un artiste contemporain pour créer une oeuvre dans la Nef du Grand Palais. L’année dernière, Anish Kapour avait crée une structure en fonction du volume de la nef. On se perdait donc dans cette immensité rose qui évoquait pour quelques uns la sexualité féminine.

Cette année, c’est Daniel Buren, l’auteur des très controversée colonnes noires et blanches du Palais Royal. Il expose son oeuvre intitulée “Excentrique(s)”. Des chapiteaux de couleurs pop sont installés partout dans la nef. Le visiteur se balade donc dans un champ de couleurs pop qui réveille ses sens. Les couleurs, toutes gaies, communiquent la bonne humeur mais laisse le visiteur perplexe : “Pourquoi ?” se demande-t-il ! Comme toutes les oeuvres contemporaines, il faudrait demander à l’artiste lui-même la réponse.

Au centre du lieu, on découvre la hauteur du bâtiment. Petit choc tout de même quand vous vous baladez depuis 10 minutes sous un ciel colorés à 2,5 m du sol et oui vous vous retrouvez avec 45m de hauteur au dessus de votre tête. Pour accentuer encore cette idée d’immensité, un grand miroir est disposé au sol.

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.