Wonder Woman ne sera plus ambassadrice à l’ONU

Ce n’est pas une blague, deux mois après sa nomination comme ambassadrice pour l’émancipation des femmes et des filles, la super-héroïne quitte son poste a annoncé lundi le porte-parole des Nations unies, sans justifier cette décision. Wonder Woman devait pourtant accomplir sa mission jusqu’en 2017.
Dès le départ, cette nomination le 21 octobre dernier avait suscité la grogne au sein même de l’institution et auprès d’organisations féministes. Pourtant, ce n’est pas la première fois qu’un personnage fictif de la culture populaire devenait ambassadeur de l’ONU. Il y a eu avant elle, Winnie l’ourson, nommé en 1998, et la Fée Clochette, nommée en 2009.
Cependant, cette fois la nomination a mal été perçu par de nombreuses personnalités et associations féministes au point qu’une pétition rassemblant plus de 45 000 signatures a été faite pour que l’organisation mondiale renonce à son ambassadrice.
Tout d’abord, il apparaît regrettable pour de nombreuses personnes qu’il faille aller chercher un personnage de fiction. Selon Shazia Rafi, une des dirigeantes du mouvement She4SG, qui a milité pour nommer une femme à la tête de l’ONU, par exemple “il y a tant de femmes bien réelles qui auraient pu être choisies.”
De plus, il est également reproché au personnage de Wonder Woman d’avoir des caractéristiques disons, trop marquées. On a pu lire sur un site internet des contestataires de la première heure que Wonder Woman est « l’incarnation de la pin-up, une femme blanche à la poitrine opulente et aux mensurations improbables ».
Il est vrai, qu’en étant en plus vêtue, d’un costume moulant aux couleurs du drapeau américain, cela ne va pas dans le sens de l’esprit d’universalisme de fait, de l’organisation onusienne.
Pour finir, cette nomination a étrangement coïncidé avec le 75e anniversaire de la première apparition de Wonder Woman dans un « comic book », pendant la Seconde Guerre mondiale, et avec un film produit par Warner Bros qui doit sortir l’été prochain.
Cette nomination donc, même si elle nous a permis de retrouver la sympathique et toujours souriante actrice Lynda Carter qui a incarné le personnage à la télévision, était mal partie. Elle était apparue particulièrement maladroite et un peu légère et ne tenant pas compte de la gravité peut-être mal évaluée du sujet.

Crédit photo :  Lyndalucia

 

 

 

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.