Une campagne d’affichage anti-IVG fait polémique

Dans certaines gares parisiennes, une campagne d’affichage anti-IVG et anti-PMA est apparue ce jeudi 2 janvier 2020. Un choc pour les nombreux passants, les associations LGBTQ et les politiques de gauche qui se sont empressées d’en demander le retrait immédiat. L’association Alliance Vita, qui est à l’origine de cet affichage, s’est félicité de ses visuels. Ces derniers devraient être retirés très vite.

La SNCF et la RATP sont peut être trop occupés par les grèves générales qui rythment la vie des Parisiens ces dernières semaines… En tout cas, si les débats sur la bioéthique doivent reprendre d’ici quelques jour au Sénat, l’association pro-vie Alliance Vita avait occupé l’espace publicitaire des gares parisiennes.

Des messages tels que « la société progressera, à condition de respecter la maternité/la paternité/la différence/ la vie » étaient visibles un peu partout dans les espaces publics destinés aux transports en commun.

Un choc

Placardés depuis le 2 janvier, ces messages ont beaucoup choqués. Alliance Vita est une association opposée à l’IVG, au mariage entre personnes du même sexe et à l’euthanasie, particulièrement présente lors des rassemblements Manif pour tous.

Marie-Pierre La Gontrie, sénatrice PS de Paris a aussitôt réagit : « Le lobby anti PMA veut faire pression sur le Sénat à la veille de l’examen du projet de loi bioéthique…c’est mal nous connaître… »

Une réaction soutenue et appuyée par les propos de Maxime des Gayets, adjoint au maire du 2e arrondissement de Paris, qui a expliqué qu’ « Une association comme Alliance Vita qui entrave le droit à l’IVG ne peut faire campagne ainsi dans l’espace public. ». Il en a demandé le retrait immédiat.

Anne Hidalgo, la maire de Paris, s’est elle aussi dite : « profondément choquée et indignée par cette campagne anti-IVG et anti-PMA à la Gare du Nord et dans plusieurs autres lieux de la capitale. » Elle a dans le même tweet, demandé aux agence publicitaires qui gèrent l’affichage dans les espaces publiques de retirer ces affiches « immédiatement ».

Deux affiches retirées

La régie Médiatransports ont confié à nos confrères de L’Obs, qu’au moins deux visuels sur la paternité et la maternité allaient être retirés : « Nous respectons la pluralité des expressions dès lors que les messages que nous diffusons ne sont pas en contradiction avec notre devoir de neutralité. C’est le cas de ces deux visuels militants », explique la responsable Valérie Decamp. Sur la diffusion de ces visuels, elle exprime une « négligence » et un « dysfonctionnement » de leur part.

Alliance Vita, s’est dans un premier temps félicité sur Twitter de l’impact de sa « campagne », avant de crier à la censure. En vain.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés