La vérité sur les craquements de doigts enfin révélée

Pour certaines personnes, cela devient pratiquement un “tic” et pour d’autres, c’est tout simplement insupportable. Il en est ainsi de la fâcheuse habitude qui consiste à faire craquer ses doigts. En bons scientifiques qui se respectent, certains sont allés plus loin que ces appréciations de prime abord, pour comprendre d’où pouvait venir le bruit si caractéristique qui résulte de cette pratique.

Ce n’est pas une première, car depuis le temps, que certaines personnes se font un malin plaisir à énerver tout le monde en faisant craquer leurs doigts, les scientifiques se sont déjà penché sur le phénomène. Dans le début des années 70, l’hypothèse de la présence de bulles, qui éclatent avait été formulée. Cependant, nous en étions resté au stade de la supposition. Cette supposition a d’ailleurs, ensuite été mise en doute par plusieurs études, qui ont démontré, que même après un craquement de doigts, il restait des bulles dans le liquide des articulations des doigts.

En 2015, une étude avait même avancé que le bruit venait de la formation de bulles plutôt que de leur éclatement. Cependant, la vérité finit toujours par l’emporter, ou presque. Récemment donc, une nouvelle étude a été menée conjointement par des chercheurs de l’École Polytechnique près de Paris, et de l’université américaine de Stanford. En utilisant un modèle mathématique, ils sont arrivés à la conclusion que les fameux craquements, particulièrement énervants proviennent bien de l’éclatement de bulles microscopiques dans le fameux liquide. L’étude vient de faire l’objet d’une publication dans la revue Scientific Reports.

Abdul Barakat, chercheur à Polytechnique a expliqué pour l’occasion “que l’éclatement d’une seule de ces bulles est suffisant pour produire le bruit“. Il poursuit, “nous voulions nous pencher sur cette question du point de vue mathématique, car tous les précédents travaux étaient basés sur l’observation. Nous avons donc essayé de bâtir un modèle mathématique, pour décrire le phénomène physique à l’œuvre”.

Cependant, nous sommes quelques unes à rappeler que même si la médecine a montré que faire craquer ses doigts ne provoque pas d’arthrite, elle reste tout de même parfois difficile pour les nerfs de certaines personnes autour de vous. Pour ma part, je ne suis pas mécontente d’en finir avec cet article, car rien que d’y penser cela me rend…haaaa !!!

Crédit photo : paterscot

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*