Amy Winehouse : au Festival de Cannes, un ange passe

Après avoir réalisé un documentaire sur Ayrton Senna, le réalisateur Asif Kapadia en a présenté un autre très émouvant dans le cadre du Festival de Cannes sur la chanteuse Amy Winehouse disparue à 27 ans.

C’est un travail de deux ans pour collecter des documents et des images de familles jamais vus auparavant. Mais aussi pour que les proches de la star et la famille témoignent à cœur ouvert. La Diva était auteur-compositrice et ses deux albums reflètent le mal-être qui l’a amenée vers une descente aux enfers accompagnés d’alcool, de drogues dures et une boulimie chronique. Le documentaire fait apparaître aussi l’effet désastreux de la gloire précoce sur une personne vulnérable. A 13 ans, elle a été  placée sous-antidépresseur après le divorce de ses parents. Que dire de sa relation destructrice avec son époux toxicomane qui va ruiner les tentatives de désintoxication. Amy fera deux tubes après leurs ruptures “Rehab” et “Black to Black” et une fois le succès bien assuré celui-ci reviendra vers elle.

Un médecin qui s’est occupé de la star peu avant sa mort a confirmé d’une part son envie de vivre, mais surtout sa fragilité due aux addictions  anciennes. Elle est décédée d’une alcoolémie excessive et arrêt cardiaque.

Dans un communiqué la famille d’Amy Winehouse juge le film”trompeur” et bien sur rejette des allégations qui leurs sont pas très flatteuses. Le documentaire sortira en France le 8 juillet et Asif Kapadia assure que tout a été sérieusement vérifié et peut-être prouvé.

Crédit photo : Kelly Davidson

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.