Délinquance en Ile-de-France : les violences sexuelles en forte progression

Le préfet de police a dévoilé lundi 23 janvier les chiffres de la délinquance de l’agglomération parisienne (Paris et la petite couronne) en 2016. S’il a pu se féliciter de ce qu’il a appelé une hausse “contenue” de 2,7 %, on peut cependant s’inquiéter de la nette progression des violences aux personnes.
Le préfet a d’abord décrit un contexte complexe avec de nombreuses tâches supplémentaires comme la sécurisation du championnat d’Europe de football et un nombre élevé d’opérations de maintien de l’ordre. Cela oblige la préfecture de police, à affecter certains services spécialisés, et attribuer à des agents des missions différentes de celles qui sont les leurs habituellement.
On peut noter, dans les chiffres dévoilés, que les atteintes aux biens restent stables, ou sont en très légère diminution (0,1 %). Les atteintes aux biens suivent la tendance générale à la baisse constatée depuis plusieurs années. Cette diminution est d’abord liée à une meilleure sécurisation des établissements industriels et commerciaux dans l’agglomération parisienne. Comme on peut s’en douter un peu, les escroqueries et infractions économiques et financières sont en augmentation (2,2 %), mais cette augmentation est moins forte qu’en 2015.
Plus inquiétantes, sont les hausses concernant les atteintes volontaires à l’intégrité physique (2,7 %). Cette tendance est présente depuis plusieurs années maintenant. Un chiffre suscite une véritable inquiétude plus particulière, car en 2016, les violences sexuelles (viols, agressions) ont augmenté de 14,9 %, après une hausse de 15,9 % en 2015.
Les services de police, évoquent pour expliquer ces chiffres, l’augmentation des rencontres dans le cadre de soirées qui brassent alcool et drogue. Ils mettent également en cause, l’usage d’internet. En 2016, 1 349 viols ont été déclarés contre 1 204 l’année précédente. On peut aussi mettre en avant, comme l’année précédente, que les policiers sont de mieux en mieux formés à prendre les plaintes et les victimes parviennent de mieux en mieux à dépasser leur peur pour porter plainte.
Pour l’année en cours, le préfet de police s’est engagé à renforcer le plan de sécurité pour les transports. Une hausse de 1,3 % des infractions a été constatée (SNCF, RATP) dans ce secteur en 2016.

Crédit photo : Joose Martin

 

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.