Santé : La syphilis progresse en France

Attraper la Syphilis, voilà qui nous ramène tout de suite au XIXe siècle, l’époque où elle a fait des ravages et avait la réputation de rendre fou. Cette fois, c’est bien en 2015, et on a constaté une hausse constante des cas.

Et pourtant, en 2000, la syphilis a été retirée de la liste des maladies à déclaration obligatoire en raison du faible nombre de nouveaux cas en France. Le centre hospitalier de Brive-la-Gaillarde a indiqué avoir diagnostiqué une quarantaine de personnes porteuses de cette infection en 2015 contre en moyenne deux cas par an les années précédentes. Un phénomène qui est sûrement dû à un élément extérieur comme un foyer de contamination locale. Pour l’institut de veille sanitaire, il ne faudrait pas que ce foyer épidémique se propage, et continue de se développer cette année.

La forte proportion, parmi les malades, d’hommes ayant des rapports homosexuels témoigne de l’évolution des pratiques sexuelles à risque. Cependant, si la communauté gay est plus exposée, les hétérosexuels sont tout aussi concernés.

Comme toujours, il faut rappeler que, “le préservatif est le seul moyen de protection contre la syphilis et cela démontre que son utilisation sur le long terme se complique“, assure Florence Lot de l’institut de veille sanitaire. Le traitement antibiotique fonctionne à 100 % lorsqu’il est pris rapidement après l’apparition des premiers symptômes, mais cela suppose une meilleure sensibilisation de la population. C’est à cet effet, que les centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (Cegidd) ont été créés.

Crédit photo :  PLGSTD02

 

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.