Remaniement ministériel : la “surprise”s’appelle Audrey Azoulay

Comme souvent, le dernier remaniement ministériel a amené son petit lot de surprises. Cette fois, c’est la nomination d’Audrey Azoulay au ministère de la Culture. Celle-ci est en effet une inconnue du grand public et sans expérience politique.

 Cependant, elle n’est pas là par hasard, car son parcours et son CV parlent pour elle. 43 ans, énarque, maîtrise de gestion à Paris Dauphine, et à l’université britannique de Lancaster. Audrey Azoulay a aussi été magistrate à la Cour des comptes, et a occupé plusieurs fonctions à la Direction des médias du ministère de la Culture. Elle intègre et passe huit ans au centre national du cinéma (CNC), d’abord comme directrice financière en 2006, avant de devenir, de 2011 à 2014, le numéro deux de cet organisme en charge du système d’aide à la création cinématographique. C’est une proche de François Hollande dont elle était déjà conseillère chargée de la Culture et de la Communication.

 Sa connaissance du monde du cinéma, devrait l’aider dans la gestion du dossier difficile des intermittents du spectacle, qu’elle a déjà eu l’occasion de traiter à l’Élysée. Une nouvelle concertation interne aux professions du spectacle est prévue au printemps avant la négociation de la Convention d’assurance chômage par les partenaires sociaux.

.Crédit photo :  benoit theodore

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.