Régimes alimentaires : les “intox” des “détox”

Il semble difficile d’ignorer et de passer à côté des nombreuses propositions de régimes “détox” que l’on nous propose. Ces régimes sont censés, nous aider à éliminer les “toxines” de notre organisme, surtout après une période d’excès. Comme de nombreuses propositions concernant la santé, ces régimes apparaissent attractifs, efficaces et pratiques, ils ont tout de même un petit défaut, en fait, ils n’ont aucune assise scientifique.

Le postulat de base, est pourtant attrayant, surtout dans des périodes cruciales pour les “bonnes intentions” comme la rentrée et les lendemains de fête. C’est souvent l’heure de remettre de l’ordre, et pourquoi, ne pas éliminer les méchantes toxines accumulées dans notre organisme. C’est à ce moment-là qu’interviennent les fameux “régimes détox”.

Cela voudrait donc dire à tort, que nous sommes donc des toxicomanes accrocs aux toxines, une substance sécrétée par une bactérie. Logiquement, la nature a déjà prévu tout ce qu’il faut pour s’en protéger. C’est une des fonctions du foie, de la flore intestinale, mais aussi des poumons, qui rejettent du CO2, et la peau l’acide lactique. Produire des toxines et les éliminer, est donc parfaitement naturel.

Evidemment, tout cela est trop beau pour en rester là. Dans certains pays, les situations catastrophiques produisent de cruels manques, pour d’autres pays les excès produisent des déséquilibres. On peut aisément imaginer, que les habitants des premiers pays aimeraient clairement avoir les “déséquilibres” des seconds, car la solution semble évidente. Dans une situation où l’on peut avoir accès à un maximum de choix, il suffit de réguler et diversifier notre nourriture. Le retour à l’équilibre passe selon les cas par un apport en matières grasses, manger des légumes verts, ou des fruits, plus de ceci, moins de cela en évitant les excès.

C’est à ce moment-là, que la démarche du régime détox apparaît paradoxale, car au lieu de prôner la tempérance, certains régimes laissent entendre que l’on peut faire n’importe quoi, puis se détoxifier en buvant du citron pendant une semaine, ou en ne mangeant que du raisin pendant une semaine. Pour une démarche, censée nous rapprocher de la nature et de l’écoute de notre corps, c’est tout de même étrange. Cette alternance abondance-diète, est totalement déstabilisante pour l’organisme. La séquence de désintoxication, risque de provoquer des carences en protéines, en lipides, en acides gras, à laquelle le corps va répondre par un stockage avec excès, pour se prévenir des prochains manques. Pour certains métabolismes, cela peut même s’avérer catastrophique.

Le terme “détox” est à la base un terme, qui concerne les toxicomanes et le monde de la drogue, il a été repris par le monde du marketing et des médias. L’impact bénéfique de ces régimes, n’a pas encore été corroboré par des publications scientifiques sérieuses. Si certaines techniques peuvent aider à accompagner une démarche saine de retour à plus d’équilibre alimentaire, elles ne peuvent être le centre d’une vraie solution. La démarche visant à revenir à un régime alimentaire équilibré, passe de toute façon, par la ré-appropriation de votre quotidien et des priorités que l’on se fixe dans le long terme. Elle ne peut se contenter et d’un stage de huit jours de temps en temps, ou à la lecture d’une publicité même très attractive.

Crédit photo : Jonathan Carone

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.