Une étude confirme : trop d’enfants, devant trop d’écrans, trop longtemps

Voici une nouvelle pierre à apporter dans le débat concernant le temps, que les enfants doivent passer devant les écrans. La dernière étude conduite par des chercheurs canadiens de l’Institut CHEO, de l’Université d’Ottawa et de Carleton University, expliquent que les enfants qui passent plus de deux heures par jour sur les écrans, ont de moins bonnes capacités cognitives que ceux dont l’exposition est plus limitée.

Cette étude a porté sur 4 520 enfants de 8 à 11 ans sur 20 sites à travers les Etats-Unis. En moyenne, ces enfants passaient 3,6 heures par jour devant divers écrans de téléphone portable, tablette, ordinateur, télévision.

L’étude, a voulu confronter et mesurer l’écart qui existe entre les recommandations canadiennes et la réalité. Les recommandations préconisent moins de 2 heures d’écran, 9 à 11 heures de sommeil et au moins une heure d’activité physique par jour.

En fait, seulement un petit Américain sur 20 entre dans le cadre des trois conditions préconisées, et à l’inverse, 29 % ne remplissent aucune des conditions. Le plus inquiétant concerne le sommeil, car seulement 51 % des enfants, dorment suffisamment. Ensuite, l’étude note que 37 % passent moins de 2 heures sur les écrans et 18 % seulement, pratiquent une heure d’activité physique par jour, selon les questionnaires remplis par les familles.

Les conséquences déterminées par des tests cognitifs, montrent une corrélation claire entre le temps passé sur les écrans et des effets notamment sur le langage, la mémoire, la réactivité, la concentration. Le Dr Jeremy Walsh de l’Institut CHEO du Canada est catégorique, “nous avons trouvé, que plus de deux heures d’écran chez les enfants appauvrit leur développement cognitif”.

Cette étude renforce le signal d’alarme tiré par de nombreux pédagogues et scientifiques dans le monde. De plus en plus, ils mettent en garde contre les écrans à haute dose, pointant des effets, qui vont des difficultés de concentration et pouvant aller jusqu’à l’addiction.

En France, le Conseil supérieur de l’Audiovisuel conseille de ne pas mettre les enfants de moins de 3 ans devant un écran de télévision, car “elle peut freiner leur développement”.

Crédit photo : Gwenael Piaser

 

 

 

 

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés