Squeezie dénonce les abus sexuels de certains de ses confrères youtubeurs

squeezie-scandale

Lundi 6 août, le célèbre youtubeur Squeezie a jeté un énorme pavé dans la marre des réseaux sociaux, ou plutôt, deux tweets dans lesquels il dénonce les abus sexuels de certains de ses confrères youtubeurs sur leurs jeunes fans. 

2 tweets qui font vivement parler

Lucas Hauchard, de son vrai nom, fait partie du petit monde fermé des Youtubeurs à succès comme Norman, Cyprien ou encore Natoo. C’est par le biais de 2 tweets évocateurs que Squeezie a choisi d’aborder un sujet grave auprès de ses 11 millions d’abonnés : les rapports sexuels abusifs que certains youtubeurs font subir à leurs fans. Il évoque des youtubeurs qui « profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels ».

Un sujet « complexe », qui « nécessite du temps » 

Il explique ainsi vouloir « mettre un doigt sur ces pratiques et inciter les concernés à vite arrêter »,  avant de poursuivre : « traiter ce sujet est complexe et nécessite du temps ». Au mois de juin, le youtubeur avait déjà évoqué le sujet de manière plus indirecte dans une de ses vidéos. C’est au détour d’une blague dans le contexte du jeu vidéo auquel il jouait qu’il déclare : « j’adore ce que tu fais sur Youtube, je me suis abonné à ta chaîne, c’est génial tout ce que tu fais, surtout la fois où tu as contacté des mineurs par messages privés pour sortir avec elle ».

#Balancetonyoutubeur : Twitter, nouveau tribunal public ?

Depuis hier et la publication de ces tweets, la twittosphère s’est emballée et un hashtag a déjà vu le jour #balancetonyoutubeur. Captures d’écran entre abonné(e) et Youtubeur ou encore témoignages de jeunes personnes (vrais ou non) viennent gonfler la polémique déjà bien installée. La prudence est de mise cependant, car certains témoignages ne sont pas réellement fondés et il ne faudrait pas que Twitter se transforme à nouveau en un vaste tribunal public. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.