Game Of Thrones : voilà pourquoi le dernier épisode était si sombre

Extrêmement attendu, le dernier épisode de Game Of Thrones, diffusé dimanche dernier, a frustré de nombreux spectateurs. Pas à cause de l’histoire, mais simplement par manque d’éclairage. L’action était effectivement noyée dans une franche pénombre. Les réactions ont été vives, mais le chef opérateur est venu mettre les choses au clair. Oui, ce coté sombre était une volonté artistique. Et oui, de nombreux spectateurs ne regardent pas GOT dans de bonnes conditions.

(Cet article ne contient aucun spoiler, vous pouvez continuer en toute tranquillité même si vous n’avez pas vu l’épisode)

L’épisode 3 de la huitième (et dernière) saison de Game Of Thrones, diffusé ce dimanche 28 avril aux Etats-Unis, a été le plus commenté de l’histoire sur les réseaux sociaux. En partie parce qu’il a été un vrai succès d’audience – second épisode le plus vu de la série, qui cartonne depuis huit ans déjà. Mais surtout parce que La longue nuit (c’est son titre) a déclenché une violente polémique.

Une Longue nuit plongée dans le noir

Cette polémique ne vient pas cette fois d’un trop plein de scènes dénudées ou d’un supposé sexisme – comme durant les premières saisons de la série. De ce coté, cet épisode, consacré à la bataille de Winterfell entre l’armée des morts et celle des vivants, était chaste, et les femmes y ont eu la part belle.

En revanche, de nombreux spectateurs se sont offusqués de ne rien voir. Ou pas grand chose. Les remarques acerbes se sont multipliées sur Twitter. L’épisode se déroule en effet intégralement de nuit. Et de nombreuses scènes étaient, sur HBO (la chaîne diffusant GOT aux Etats-Unis) comme sur OCS (qui retransmet le show en France), très difficilement lisibles.

“Tout ce qu’on voulait que les gens voient est là”

Les réactions ont été si vives que le production a envoyé le chef opérateur de l’épisode, Fabian Wagner, éteindre l’incendie. Le technicien assume parfaitement la pénombre ambiante de La longue nuit. “Les showrunners ont décidé que ça devait être un épisode sombre. Nous avons vu tellement de scènes de bataille au fil des ans que pour que cela ait vraiment un impact et que cela nous pousse à nous soucier des personnages, vous devez trouver une manière unique de raconter l’histoire”, expose ainsi Fabian Wagner.

Ce type d’éclairage était un choix artistique fort, assumé par la production. Ne pas voir certains détails faisaient partie de l’expérience recherchée par les producteurs : “Tout ce qu’on voulait que les gens voient est là” précise le chef opérateur.

Game Of Thrones : une série sombre et cinématographique, à ne pas regarder n’importe comment !

Cela étant, il reconnaît que de nombreux spectateurs n’ont pas pu profiter à plein de l’image qu’il avait dessinée. Il a notamment expliqué que la compression effectuée par HBO a grandement dégradé la qualité de l’image, notamment dans les basses lumières – majoritaires dans l’épisode. Un effet encore accentué pour ceux qui ont visionné l’épisode en streaming avec une faible connexion, ou, pire, dans une pièce trop éclairée.

Mais, dans la majeure partie des cas, les responsables sont, selon lui, les spectateurs eux-mêmes ! “Beaucoup de personnes ne savent pas régler leur téléviseur correctement. Beaucoup de personnes aussi regardent malheureusement la série sur des petits iPads, ce qui en aucun cas ne peut rendre justice au show” expose le chef opérateur. Il rappelle que GOT a toujours été une série très sombre et cinématographique. Pour en profiter vraiment, il faut s’en donner les moyens ! A bon entendeur !

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés