Mariage express: le prince “charmant” des Vietnamiennes est souvent coréen

Si l’on évoque des mariages express et sur fond d’intérêt économique pour des jeunes femmes vietnamiennes, on imagine en face un bon “mari” occidental. Un article de l’AFP met en éclairage que depuis de nombreuses années, de jeunes fiancées vietnamiennes s’apprêtent à partir en Corée du Sud. Elles rêvent de vivre, par l’intermédiaire d’un mariage, une vie meilleure dans un pays qu’elles ne connaissent souvent que par des émissions de télévision.

Elles étaient 40 000 en Corée du Sud en 2016, selon les chiffres officiels. Avec les Chinoises, les Vietnamiennes sont les plus nombreuses à épouser des Coréens. Cependant, le parallèle s’arrête là, car les Chinoises s’expatrient surtout pour trouver un conjoint, puisque leur pays souffre d’un déficit d’hommes, qui est lié à la politique de l’enfant unique. Concernant les Vietnamiennes, ce sont des raisons que nous appellerons pudiquement plus économiques.

Du côté des Coréens, la recherche de “fiancées étrangères” est liée à une certaine facilité. Les femmes Coréennes privilégient en effet de plus en plus leur carrière par rapport au fait d’avoir une famille, et elles ne veulent pas se marier. Ce sont les effets conjugués de l’émancipation des femmes et du développement économique.

De plus, certaines zones rurales ont tout simplement été désertées par les femmes, qui ont migré vers les centres urbains.

On assiste donc à une pléiade de mariages express organisés par des agences matrimoniales peu scrupuleuses, et qui donnent lieu hélas, à de traditionnels lots de désillusion. Cela va des violences conjugales, à la terrible sensation d’isolement et de solitude. « Ces femmes ne disposent pas d’assez d’informations sur leurs maris et sur les implications d’une émigration en Corée » explique le responsable de l’ONG KOCUN (Korea Center for United Nations Human Rights Policy), qui offre notamment des cours de coréen.

Devant la montée en flèche du phénomène et quelques images montrant de jeunes Vietnamiennes alignées, afin que des Coréens fassent leur choix, comme dans les maisons closes, les autorités vietnamiennes ont fermé plusieurs agences matrimoniales. Du côté des autorités coréennes, on a renforcé les conditions d’obtention de visas pour les candidates au mariage mixte. En dix ans, le nombre de mariages entre Vietnamiennes et Coréens est passé de 5 300 en 2016 contre plus de 9 600 en 2006, selon les statistiques du gouvernement sud-coréen.

Cependant, il reste encore à faire, car des agences matrimoniales continuent toutefois d’opérer en toute illégalité au Viêtnam, et de manière encore plus glauque le plus souvent. Le produit intérieur brut (PIB) de la Corée du Sud-Est de plus de 27 000 dollars par personne par an, plus de 12 fois celui du Viêtnam, selon les chiffres de la Banque mondiale.

Crédit photo : eric

 

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.