Vivendi et le “Laboratoire pour l’égalité” : en route pour la parité dans la culture !

feminisme-manifestation-egalite-homme-femme_860071

 

Contre toute attente, le secteur de la culture, pourtant réputé ouvert et en pointe de l’égalité, souffre aussi des inégalités entre hommes et femmes. C’est en tout cas le résultat d’une enquête réalisée par « Le Laboratoire de l’Egalité » et Vivendi qui tire la sonnette d’alarme. Pour y remédier, un ensemble de mesures ont d’ores et déjà été mises en avant.

Le bilan est sévère pour le secteur de la culture. Pointée du doigt par le « Laboratoire de l’Egalité », la culture réitère les mêmes inégalités qui gangrènent la société française. Par exemple, il est plus difficile d’avoir un accès aux subventions pour les femmes, tout comme il est moins aisé d’avoir accès à un poste d’encadrement dans une institution culturelle. Il est d’ailleurs intéressant de remarquer que ces inégalités se retrouvent dès les cursus de formation artistique, pourtant censés promouvoir très tôt l’égalité.

C’en est assez pour le Laboratoire qui propose plusieurs mesures  pour « agir efficacement » contre les inégalités dans le secteur de la culture. En priorité, il s’agit de faire connaitre ces inégalités aux différents acteurs du milieu culturel afin de mieux les combattre, mais aussi de lutter très tôt contre les stéréotypes qui trouvent dans le « champ de l’action artistique » un terreau visiblement très favorable. En outre, les auteurs de l’enquête proposent des mesures plus coercitives, comme la mise en place de quotas, ou encore l’établissement d’une parfaite parité dans la distribution des subventions. En bref, des réponses fortes à un problème malheureusement très présent.

En tout cas, cette enquête peut se targuer d’avoir reçu le soutien du gouvernement. Les ministres Najat Vallaud-Belkacem et Valérie Fillipetti ont accueilli favorablement ces idées. En octobre dernier, elles avaient déjà signé la « Charte pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans le cinéma », établie par l’association « Un deuxième regard ». Mais pour ces militant-e-s de l’égalité, l’égalité homme-femme doit s’affirmer dans tous les domaines de la culture. Cependant, en réunissant des membres (près de 950 tout de même) de l’entreprise, de la fonction publique, du monde politique, de la blogosphère ou encore du milieu associatif, le « Laboratoire de l’Egalité » peut avoir confiance en l’avenir.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.