Le High Tech au service de votre peau en trois innovations

Application de smartphone pour acheter la crème la plus adaptée à sa peau, impression de peau en 3D ou encore capteurs de ressentis pour les personnes amputées… les nouvelles technologies peuvent aussi se mettre au service de notre peau et de notre santé. Décryptage de trois innovations qui pourraient bien changer notre vie. 

Votre smartphone analyse votre visage

En un selfie, cette application va vous permettre de faire une analyse de votre peau afin de vous conseiller la crème qui vous correspond le mieux.C’est la nouvelle innovation proposée par le groupe Vichy avec son application « skin diagnostic ». Un bout technologique pour le géant des cosmétique qui doit permettre à la marque française de se démarquer à l’international. Une fois la photo prise, il suffit de l’envoyer sur l’application pour que le logiciel passe au crible tous les critères de votre peau : largeur de vos rides, grain de peau, poches sous les yeux, etc. Une fois votre diagnostic réalisé, votre photo est comparée à une base de données de plus de 6000 images déjà existante et de 4500 selfies dont tous les critères ont déjà été renseignés. En comparant ces images, skin diagnostic va pouvoir définir le niveau de vieillissement de votre peau afin de vous orienter vers la crème la plus adéquate. L’application a déjà été testée sur environ 10 000 photos et arrive à 95% au même diagnostic que 12 experts en dermatologie. 

L’impression 3D au service de la peau

Autre innovation : la bio impression de la peau. Elle servira plus particulièrement pour les greffes et autres opérations compliquées qui nécessitent un « surplus » de peau. Un scanner spécialement conçu est désormais capable de réaliser l’analyse d’une plaie pour voir où et à quel niveau il va falloir ajouter des cellules. L’impression 3D va ensuite aller chercher des cellules sur l’épiderme sain pour permettre une cicatrisation d’environ 2 semaines, contre 4 à 6 semaines aujourd’hui. Une avancée considérable pour les grands brûlés par exemple. 

Enfin, les personnes amputées vont peut-être enfin pouvoir ressentir le toucher voire même la douleur ! La peau électronique est l’objet de recherche depuis des dizaines d’années pour répondre aux besoins des personnes accidentées ou handicapées. Une peau électronique parsemée de capteurs  a été mise au point il y a quelques mois par une équipe de chercheurs de l’université américaine John Hopkins. Deux “couches” de capteurs, reliés aux cerveaux via les terminaisons nerveuses, permettent désormais à des individus avec des membres artificiels de ressentir les température, la douleur et la pression. Une révolution dans la médecine réparatrice.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés