Santé : les rides sur le front ne sont pas un bon signe

Une étude française, vient de mettre en évidence une surprenante corrélation entre le fait d’avoir des rides sur le front et les risques de maladies cardiovasculaires. Des scientifiques de Toulouse, ont en effet la prétention de pouvoir mieux évaluer le taux de risque d’être victime d’une maladie cardiovasculaire en étudiant ce que l’on appelle les marques d’expressions profondes du front. Les personnes qui présentent des rides particulièrement marquées, auraient 10 fois plus de risques de mourir d’une maladie cardiaque.

Le fait d’avoir des rides même si c’est normal, n’est globalement pas un excellent signe de bonne santé. Outre le fait qu’il est le révélateur du temps qui passe, des travaux antérieurs ont déjà prouvé qu’un certain type de rides étaient un signe annonciateur de fractures osseuses chez les femmes. Cette fois, l’étude révélée lors du Congrès de la société européenne de cardiologie à Munich, établit un lien entre la profondeur et le nombre de rides frontales et la santé cardiovasculaire si l’on en croit le professeur Yolande Esquirol du CHU de Toulouse.

Ce constat, est la conclusion du recensement de 3 221 adultes en bonne santé et âgés de 32, 42, 52 et 62 ans. Ils ont été classé suivant la profondeur de leurs rides frontales, en plusieurs groupes allant de 0 (absence de rides) à 3 (rides nombreuses et profondes). Les chercheurs ont alors découvert que les patients qui appartenaient aux groupes 2 et 3 avaient 10 fois plus de risques de décéder d’un problème cardiovasculaire et cela en dépit d’autres paramètres comme l’âge, genre, des déficiences comme le diabète et même de mauvaises habitudes comme le tabagisme.

Cependant, l’étude s’arrête pour l’instant là, car les chercheurs ne peuvent pas expliquer avec certitude cette corrélation entre des rides nombreuses et profondes et les affections cardiaques, ils en restent au stade des théories. Yolande Esquirol, avance l’implication de l’athérosclérose, une maladie cardiovasculaire, qui se caractérise par un épaississement des artères, provoqué par l’accumulation de corps gras. La scientifique explique, “l’apparition de rides et l’apparition de cette affection sont toutes deux liés à des changements similaires dans les cellules. Et puis, il faut ajouter que les vaisseaux sanguins du front sont très petits et plus sensibles à ce genre de changement“.

La scientifique tient aussi à préciser en guise d’apaisement, “cela ne signifie pas que toutes les personnes qui ont des rides profondes vont systématiquement mourir d’une crise cardiaque. Mais ces résultats sont assez significatifs pour alerter la personne et son médecin qu’il faudrait passer d’autres tests, afin de vérifier si cela cache ou pas un problème cardiaque“.

De ce côté-là, inutile de préciser que les crèmes et autres botox, ne changent rien à l’affaire. De toute façon, nous savons bien que ces artifices ne trompent réellement que nous-même.

Crédit photo : Label Mademoiselle

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.