A quand le féminicide dans le code pénal ?

Lors de la Journée de lutte contre les violences faites aux femmes, mardi 25 novembre, le collectif “Osez le féminisme” a défendu l’idée d’inscrire le féminicide dans le Code Pénal pour qu’il soit enfin reconnu légalement au même titre que le parricide ou l’infanticide.

Pétition à l’appui, “Osez le féminisme” espère qu’en reconnaissant enfin le féminicide dans le droit pénal, la société prendra conscience de ces crimes, que l’on qualifie trop simplement de “crime passionnel”. “Le machisme est aussi la raison de nombreux meurtres en France”, indique la porte-parole d’Osez le féminisme, Anne-Cécile Mailfert. “L’assassinat d’une joggeuse qui ne faisait rien d’autre que passer par là, ou celui d’une femme qui cherchait à fuir son mari violent, ce sont des crimes machistes”.

Pascale Boistard, la secrétaire d’Etat aux Droits des femmes, a déclaré lors d’un entretien accordé à Madame Figaro que cela semblait très difficile de reconnaître le féminicide car cela impliquait “une procédure extrêmement lourde de changement du Code pénal”. Le féminicide est pourtant reconnu par plusieurs pays d’Amérique Latine, ainsi qu’en Espagne et en Italie.

Pour Mme Mailfert, “reconnaître le féminicide, c’est se donner les moyens de le combattre et d’ancrer dans la tête des gens que le machisme est une idéologie qui peut mener au meurtre. Tout comme le racisme ou l’antisémitisme sont reconnus comme des circonstances aggravantes car ils sont motivés par une idéologie de haine”. A voir si les actions menés par le collectif porteront bientôt leurs fruits contre les violences faites aux femmes.

Crédits photo : Benh Lieu Song

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.