Le jour où les Parisiens se sont mis à fuir Paris 

Comment ça la capitale ne fait plus rêver ? C’est pourtant ce que semblent indiquer des chiffres qui révèlent la fuite des habitants de Paris intra-muros. Entre 2009 et 2014, la Ville lumière a perdu près de 14 000 Parisiens. Une seule question se pose : pourquoi ? 

Une vie de plus en plus chère à Paris

En plus des 14 000 Parisiens qui ont déjà quitté la ville entre 2009 et 2014, c’est aujourd’hui près de 80% des cadres qui avouent souhaiter quitter Paris pour s’établir en province. La première raison que l’on peut évoquer se trouve tout simplement dans la hausse du coût de la vie à Paris. En effet, parmi les nombreux points négatifs exprimés par les Parisiens, le prix de l’immobilier et le coût de la vie reviennent très fréquemment. Ces dix dernières années, le prix du mètre carré n’a cessé d’augmenter pour arriver à une moyenne de 10 000 euros dans Paris intra-muros. À titre de comparaison, en 1971, François Mitterrand avait acquis son appartement du 5e arrondissement au prix de 1000 euros du mètre carré… 

Même les classes moyennes ++ doivent alors se rabattre sur des petites surfaces, ce qui peut parfois les contraindre à mettre entre parenthèses tout projet de vie de famille pendant quelques années. Et pour beaucoup, se loger dans Paris centre devient mission impossible. Ils désertent donc pour privilégier une installation dans la petite voire la grande couronne. 

Le Paris des inégalités 

Si l’image de Paris est souvent comparée à une ville peuplée de « bobos » ou de cadres supérieurs à haut degré de qualification et à hauts salaires, il se trouve que les Parisiens ne sont pas pour autant tous des bourgeois. Certes, les salaires des Franciliens sont en moyenne 40% supérieurs à la moyenne nationale, mais de nombreux clivages sociaux persistent. À titre d’exemple, les 19e et 20e arrondissements présentent presque 40% de logements sociaux contre 3% dans le 7e arrondissement par exemple. 

Un manque d’espace vert criant 

Même si la capitale tente de se parer de nombreux projets de végétalisation, Paris reste clairement une ville encaissée, congestionnée et bétonnée. De plus en plus polluée et embouteillée, il devient difficile de trouver un espace de calme et de tranquillité au coeur de Paris. C’est peut-être aussi pourquoi la vie à la campagne semble si idéalisée. Une aspiration à une vie plus authentique et un rapport à la nature retrouvé attirent de plus en plus les Parisiens en manque d’espace et de souffle. 

Trop d’insécurité

Enfin c’est la thématique sécuritaire qui peut également être abordée. Les Parisiens aspirent à davantage de sécurité alors que d’après un sondage récent, plus de 50% des Parisiens se sentiraient en « insécurité » dans les transports et dans la rue à Paris. Pour couronner le tout, 48% de ces mêmes Parisiens déclaraient avoir été victimes d’un vol ou d’une agression au cours des trois dernières années ! Une police municipale devrait voir le jour à la fin de l’année 2019. En attente de résultats. 

Retrouvez ici tous les autres articles de notre catégorie “L’oeil de Métrop”.