Tests covid-19 disponibles en pharmacie : comment ça marche ?

On les attendait avec impatience depuis le début du confinement… ils sont là ! Les tests de dépistage coronavirus commencent à arriver dans toutes les pharmacies françaises. Petit point sur leur utilisation. 

Depuis le 11 juillet dernier, les pharmaciens sont autorisés à pratiquer ces tests rapides d’orientation diagnostiques également appelés « Trod ». En quelques minutes, ils vous permettent de savoir si vous avez été exposés au Covid-19 ou non. Une bonne manière de savoir si vous pourriez être immunisés ou si votre corps a fabriqué des anticorps contre le nouveau coronavirus.

Comme l’explique le président de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, Philippe Besset  : « Je les ai commandés dès lundi dernier et je devrais les recevoir en début de semaine prochaine ». Lui-même à la tête d’une pharmacie dans l’Aude, il précise même que cinq clients lui en ont déjà demandé. 

Tests Trod : Comment ça marche ? 

Terminé les longs bâtonnets dans le nez, avec ce test, on vous prélève une petite goutte de sang au bout du doigt et en quelques minutes, vous savez si vous avez développé ou si vous êtes en train de développer une réponse immunitaire au virus. Philippe Besset précise que « l’organisme commence à fabriquer des anticorps deux semaines environ après avoir été en contact avec le virus. Mais pour l’instant, nous ne savons exactement pas quelle est leur durée de vie ». 

Actuellement, 51 tests sont disponibles en pharmacie. Si certains détectent la présence d’immunoglobulines M (présents plus tôt dans l’organisme), d’autres indiquent plutôt la présence des anticorps immunoglobulines G. 

A qui s’adressent ces tests

Pour le moment, il n’y a que les adultes qui peuvent se faire dépister. Non pris en charge par l’Assurance maladie, ces tests sont délivrés sans ordonnance et leur prix va de 15 à 25 euros. 

Sont-ils vraiment fiables ? 

Comme l’explique le pharmacien Philippe Besset : « Le “Trod” ne remplace pas le test RT-PCR, convient Philippe Besset. Il ne s’adresse pas aux personnes présentant des symptômes de la maladie. ». Le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) avait lui aussi mis en garde contre ces tests et transmis un avis défavorable au ministre de la Santé : « L’information devant accompagner le résultat du “Trod” est particulièrement délicate ». D’autant plus que pour le moment, personne ne peut affirmer que la présence d’anticorps dans l’organisme garantisse une immunité face au Covid-19. 

Et si le test est positif ? 

Si vous réalisez le test et qu’il s’avère positif, vous serez directement invité à vous rendre en laboratoire pour effectuer un test virologique RT-PCR, réalisé à partir d’un écouvillon introduit dans le nasopharynx. Beaucoup plus poussé, ce dernier permettra de contrôler si le virus est toujours présent dans votre organisme ou non. 

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés