Une étude confirme l’importance du médecin traitant

La santé, ce n’est pas seulement une question de grandes décisions spectaculaires et de grands principes révolutionnaires à prendre dans différents domaines. C’est aussi une multitude de petites habitudes qui tiennent le plus souvent du bon sens. Ainsi, une étude a conclu que les patients qui voient le même médecin tout au long de leur parcours de santé ont des risques de mortalité moins élevés. Dis ainsi, cela nous paraît de suite assez évident, cette bonne habitude permet en effet une réelle continuité des soins et donc un suivi plus personnalisé. 

C’est une notion, qui se perd un peu et prend un aspect particulièrement désuet, mais il faut bien en convenir, le fameux médecin traitant, si cher à nos parents, reste le mieux placé pour organiser un suivi de prévention personnalisé. Ce sont les chercheurs de l’University of Exeter Medical School, qui le rappelle dans un article publié dans BMJ Open. C’est la première étude à établir le lien entre les taux de mortalité des patients et la continuité des soins. Elle vient remettre un peu d’ordre, alors que de plus en plus de sites proposent de prendre rendez-vous en ligne avec n’importe quel spécialiste. Leurs travaux affirment en effet que les patients qui voient le même médecin au fil des années ont des taux de mortalité inférieurs.

Avec cette étude, le Pr Denis Pereira Gray explique, “les patients savent depuis longtemps que le médecin qu’ils consultent est important et qu’ils peuvent communiquer avec eux. Jusqu’à présent, le fait de demander aux patients de voir le médecin de leur choix a été considéré comme une question de commodité ou de courtoisie, il est clair qu’il s’agit littéralement d’une question de vie ou de mort“. Il insiste sur la part trop belle que l’on fait à la technologie et les nouveaux traitements, qui dominent les informations médicales. De fait, l’aspect humain moins spectaculaire et apparaissant moins “radical” de la pratique médicale a été négligé

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les résultats de 22 études qui provenaient de neuf pays. Cela signifie des cultures et des systèmes de santé très différents. Il s’avère, que 18 de ces études ont constaté le rapport entre avoir le même médecin et des taux de décès statistiquement moins importants au cours des périodes d’études, par rapport aux patients qui n’établissaient pas de relation de continuité. Par ailleurs, 16 de ces études ont permis de constater, que ce nombre moins important de décès était associé à toutes causes de mortalité.

C’est pour cela, que les chercheurs ont conclu “la continuité des soins est une valeur fondamentale de la pratique de la médecine, mais elle est souvent négligée dans la planification des soins de santé. Nous espérons que l’étude encouragera la poursuite des recherches dans ce domaine, afin qu’elle puisse être priorisée“.

Bien sûr, cette étude enfonce le clou des messages de la Sécurité Sociale, qui explique le double avantage à consulter en priorité son médecin traitant. Elle répète, “vous êtes mieux soigné, grâce à un suivi coordonné dans la durée et adapté à votre état de santé par un médecin qui vous connaît bien et qui tient à jour votre dossier médical”.  A noter qu’en 2017, la désignation d’un médecin traitant a été étendue aux enfants de moins de 16 ans.

Crédit photo : Michel Arnaud

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.