L’obésité combattue par un vaccin ?

Tout est encore au stade de la recherche mais les résultats sont encourageant. Des chercheurs au Etats-Unis se sont penchés sur les hormones responsables de la prise et de la perte de poids. Après plusieurs mois d’études sur des souris les résultats sont concluants.

L’équipe de Keith Haffer du Braasch Biotech LLC (laboratoire vaccinal américain) s’est intéressée à l’obésité, fléau du monde moderne et des pays développés. En plus d’être en surpoids les humains touchés sont plus propice aux maladies cardiovasculaires, au diabète ou aux cancers, … Les chercheurs se sont aperçus que l’hormone de croisse et une autre jouaient sur le métabolisme : l’utilisation d’énergie. En les stimulant on fait perdre de la matière grasse au cobaye. Cependant une autre hormone, la somatostatine, inhibe les effets des hormones de croissance pour éviter une trop grande perte de poids. Les chercheurs ont donc mis au point un vaccin “anti-soatostatine”.

Les tests ont été effectués sur des souris mâles gavées au préalable d’aliments gras. Au bout de 3 mois d’expériences les souris vaccinées avait pris 12% de moins de poids que les souris gavées d’alimentation grasse. Un résultat concluant pour les chercheurs bien que l’utilisation sur les humains est encore loin. Beaucoup de tests sont encore a effectué surtout sur le long terme. Les chercheurs sont cependant unanimes, les vaccins devront être administré régulièrement car le corps lutte contre cette injection.

“Cette étude démontre  la possibilité de traiter l’obésité avec la vaccination” conclue l’un des chercheurs. Attention cependant, on vous rappel que seul une alimentation variée et pauvre en matière grasse ainsi que du sport vous permettra de retrouver la ligne. Ne comptez que peu sur ce type de traitement.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.