Les blessures intimes de Muriel Robin

Quand on évoque Muriel Robin, on retrouve des images d’une personne très dynamique, au caractère bien trempé et bien sur, on s’attend à bien rigoler. Mais la comique en faisant plus de place à l’actrice a nuancé le personnage et c’est l’intime qui ressort dans un interview pour le Parisien avant de remonter sur les planches à la rentrée aux côtés de François Berléand dans Momo, au Théâtre de Paris

Elle avoue être une dépressive née, qui a déjà fait quatre grosses dépressions et un burn-out. Dans son dernier spectacle, on retrouve une jeunesse dans un magasin de chaussures à St-Etienne et surtout l’incompréhension d’une mère devant les rêves de spectacle de sa fille. Il en résulte une relation ratée qui a fait naitre de gros regrets.

Pour sa part Muriel, n’a pas goûter aux joies de la maternité et c’est un grand manque qui aurait bien sur changé beaucoup de choses dans sa vie. “J’ai été enceinte une fois, j’ai fait une fausse couche”, confie l’humoriste au quotidien. “La prochaine fois, je prendrai l’option vie avec enfant, c’est sûr ! ”

Une vie donc bien loin de l’image comique que l’on connaît, faite de séances quotidiennes chez le psy de 1986, de réflexion, un jeûne et beaucoup de sport, une discipline qu’elle s’impose. A presque soixante ans, elle reste aussi fière de son travail sur elle-même que de son succès et conclue ” Je ressemble un peu à ce à quoi je voulais ressembler. Je me suis gagnée”.

Crédit photo : Renault

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.