Inégalités : les femmes plus diplômées mais moins reconnues professionnellement

inégalités_homme_femmeLes inégalités hommes-femmes persistent toujours dans le domaine du travail. Selon une étude de l’Institut national d’études démographiques (Ined), les femmes sont plus diplômés que les hommes mais ont plus de mal à démarrer leur carrière.

A la lecture de l’étude, on apprend que 31% des femmes possèdent un diplôme de niveau bac+3 ou plus sur la période 2009-2011 alors que les hommes ne sont que 24%. Bien que les évolutions en faveur de l’égalité entre les sexes soient “indéniables”, selon les auteurs, dans l’éducation depuis les années 1970, “l’école reste un lieu de production d’inégalités de genre”. Ainsi, les garçons sont toujours majoritaires dans les filières prestigieuses alors qu’ils ont plus de difficultés scolaires.

Les inégalités sont importantes durant le début de carrière. On sait que dans la tranche des 25-29 ans sans enfant, le taux d’activité est assez proche, il est de 87,7% pour les femmes et de 91,8% pour les hommes. Mais durant les sept premières années suivant le diplôme, les femmes sont plus nombreuses à être confronté à une période prolongée de non-emploi, 17% contre 9% des hommes. De plus, elles ne sont que 47% à être en CDI contre 60% des hommes au même âge.

Après cette période de 7 ans, elles sont aussi plus nombreuses à travailler à temps partiel : 12% alors que seulement 1% des hommes sont concernés par ce type de contrat. Et enfin, l’écart entre les salaires est toujours important, variant de 8% à 18% selon le niveau d’études entre un homme et une femme pour le même poste.

Crédits photo :LaTransfo

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.