Les femmes musulmanes dans le viseur de David Cameron

David Cameron, le Premier ministre britannique, veut que 200 000 musulmanes  apprennent l’anglais pour pouvoir, rester vivre au Royaume-Uni. Il s’agit de contrecarrer un multiculturalisme auquel il attribue l’extrémisme religieux. C’est suffisant pour nourrir la controverse.

David Cameron s’est indigné que 190 000 musulmanes britanniques ne parlent que très peu l’anglais alors qu’elles sont là depuis de nombreuses années. “Maintenant, nous allons dire, si vous n’améliorez pas votre maîtrise de la langue, votre droit à rester vivre au Royaume-Uni pourra s’en trouver compromis”, a indiqué le Premier ministre. Il s’agit  aussi de faire pression sur ” ces hommes qui empêchent leurs partenaires de s’intégrer, à comprendre qu’il y a des conséquences”.  David Cameron a proposé des cours de langue, et indiqué que ceux-ci s’adresseraient à “toutes les femmes issues de communautés isolées ne parlant pas du tout anglais”.

Le Conseil des femmes musulmanes refuse toute stigmatisation, “la capacité à parler anglais devrait être prise en compte pour toutes les communautés, y compris les Européens de l’Est”, en invoquant ainsi les 500 000 résidents polonais outre-Manche.

Tout n’est pas simple, on note par exemple une présence des musulmanes dans l’enseignement supérieur, par contre le marché du travail, s’avère plus sélectif. “À diplôme égal, un employeur préférera une non-musulmane”, indique Thérèse O’Toole, professeur de sociologie à l’Université de Bristol. De plus, la proportion de femmes musulmanes s’occupant exclusivement de la maison, et de la famille, est plus importante qu’au sein des autres communautés.

Les représentants des musulmans outre-Manche comme les chercheurs reconnaissent l’importance de la maîtrise de la langue pour l’intégration, mais “il n’existe aucune preuve d’un lien entre l’ignorance de l’anglais et l’extrémisme “, indique en revanche la sociologue Thérèse O’Toole.

Crédit photo :  Number 10

 

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.