Un roman collectif écrit à l’aveugle pendant le confinement 

Il faudra attendre la fin du mois de juin pour découvrir ce roman si particulier. À l’origine du projet, un habitant du jardin des plantes de Rouen, urbaniste à la retraite, qui a souhaité mettre en place cette trace écrite d’une période pas comme les autres. 

“C’était symbolique”

Alors que la France sort peu à peu d’un confinement de 7 semaines, Rémy Lécuyer n’a pas terminé son travail de confiné. Jusqu’à la fin du mois de juin, cet urbaniste à la retraite va encore devoir passer quelques heures devant son ordinateur pour peaufiner son roman collectif. Ce projet littéraire a vu le jour avec l’aide de quelques habitants du quartier du jardin des plantes. Neuf personnes se sont portées volontaires pour participer à cette initiative : “Le mail pour y participer est parti durant l’allocution d’Emmanuel Macron, une minute après qu’il a parlé de solidarité entre voisins. C’était symbolique.” explique Rémy Lécuyer au Parisien. 

Comment ça fonctionne ? 

Le principe est ambitieux, mais simple. Ce roman est écrit à plusieurs mains, à partir de textes rendus semaine après semaine par chacun des participants. L’urbaniste raconte : “Je récupère les écrits et je les assemble à partir d’une trame que je suis le seul à connaître. Chacun poursuit son histoire, avec ses personnages, son intrigue sans savoir comment elle s’articule avec les autres”. Mais selon lui, ce n’est pas pour autant un cadavre exquis ! En effet, cette technique  permet de créer, à plusieurs mains, une oeuvre, mais “dans ce cas, on rebondit sur ce que l’autre a fait avant. Là, personne ne sait ce qu’écrit l’autre. À mon sens, c’est totalement inédit”. 

Publication du roman au début de l’été

Nous ne connaissons pas encore tous les détails ni la trame de l’histoire qui est en train de s’écrire. Même les auteurs n’ont pour le moment aucune piste : “Je rebondis sur des détails qui font le lien entre les récits. Parfois il y a ce que j’appelle des collusions positives qui, moi-même, me sidèrent”. 

Les derniers écrits sont attendus pour le début du mois de juin et il ne restera plus à Rémy Lécuyer qu’à assembler tout cela pour livrer le roman en avant-première à tous les auteurs. 

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés